RésistanceS 12-05-2006

11/05 : raid meurtrier à Anvers


L'extrême droite est criminogène
!


A la Une du quotidien flamand ''De Standaard'' de ce 12 mai : le racisme tue !

Anvers, 11 mai : deux tués par l'extrême droite ! RésistanceS l'a toujours affirmé : les idées d'extrême droite sont criminogènes. Les discours de ses leaders sont systématiquement empreints de haine. Ils désignent les ennemis de la « cause nationale » à la vindicte populaire. Les cibles sont listées : les étrangers, les hommes politiques, les juifs, les antifascistes, les progressistes.

L'extrême droite c'est la haine des autres, après avoir été la haine de soi. Comme le dit une affiche antiraciste : « un raciste est quelqu'un qui se trompe de colère ». Mais le racisme s'exprime un jour ou l'autre de manière violente, de façon meurtrière. Comme l'ont prouvé, une fois de plus, les assassinats commis ce 11 mai à Anvers.

Mais ceux-ci ne sont pas les premiers. D'autres meurtres, en Belgique, ont été commis contre des immigrés ou des personnes héritières de l'immigration. Et comme par hasard (bien entendu !), les auteurs de ces crimes étaient des militants ou des sympathisants de formations d'extrême droite. En mai 2002, les parents d’une famille marocaine de Schaerbeek, les Isnani, furent assassinés par leur voisin, un vieux militant du... Vlaams Blok. Dix-huit ans plutôt, le 5 décembre 1980, Ben Hamou, travailleur marocain de Bruxelles, avait été assassiné de sang froid par un activiste du Front de la jeunesse, une organisation néonazie de l'époque.

Tous les porteurs de haine, par leurs discours, sont les responsables intellectuels de ces crimes...

Manuel ABRAMOWICZ

© RésistanceS – www.resistances.be - Bruxelles – Belgique – 12 mai 2006




 

 

Propagande de Blood and Honour, une organisation néonazie prônant le terroriste et liée à l'extrême droite électorale.

 

A lire sur ce sujet sur RésistanceS

Extrême droite : un palmarès de violences illimitées

Violences racistes : état d'urgence ! Les étrangers sont-ils en sécurité en Belgique ? Communiqué de presse du MRAX (12 mai 2006)