[HOME] [INFOS]


Le 90e anniversaire du génocide arménien


Pourquoi ce silence en Belgique?

1915-2005, il y a nonante années, le génocide des Arméniens débutait. L'Association des Arméniens démocrates de Belgique, la Fondation Info-Türk et l'Institut kurde de Bruxelles interpellent, aujourd’hui, les autorités belges sur leur silence. Et dénoncent les négationnistes de ce génocide. Ainsi que les partisans de ce négationnisme, présents aussi en Belgique. Y compris au sein de formations politiques traditionnelles… (M.AZ).

 



Scène quotidienne durant le génocide des Arméniens. La Belgique reconnaîtra d’autres massacres du XXe siècle (celui des Juifs, des Tziganes, des Cambodgiens, des Rwandais tutsis), mais que timidement celui du peuple arménien (document photographique : www.interet-general.info).


A l'occasion du soixantième anniversaire de la libération des camps de concentration nazis et du dixième anniversaire du génocide rwandais, les leaders politiques belges ont réaffirmé solennellement la nécessité absolue pour l'Europe de se construire sur le rejet absolu du génocide et d'entretenir la mémoire des crimes contre l'humanité.

En cette année 2005, est commémoré également le nonantième anniversaire du génocide des Arméniens, le premier du siècle, perpétré en 1915 par l'Empire ottoman. Le 24 avril 1915, le gouvernement « Jeune-Turc » de l’Empire ottoman déclenchait, organisait et exécutait la destruction délibérée du peuple arménien. En moins de deux ans, les 2/3 des 2 500 000 Arméniens qui vivaient dans l’Empire ottoman, ainsi que plusieurs centaines de milliers d’Assyro-Chaldéens, ont froidement et méthodiquement été exécutés; hommes, femmes et enfants.

Pour cette commémoration, le collectif Génocide Arménien formé par des associations arménienne, belge, kurde et turque a lancé un appel au monde politique belge.

Malheureusement, malgré cet appel, les partis politiques belges préfèrent ignorer ce 90e anniversaire, sauf une conférence déroulée à la Maison des parlementaires à l'initiative du sénateur Lionel Vandenberghe (Spirit), avec la participation des sénateurs Pierre Galand (PS) et Alain Destexhe (MR) ainsi que du bourgmestre de Herent Willy Kuijpers (Spirit).

Plusieurs personnalités et associations démocratiques ont même décliné l'appel à signer une pétition pour la reconnaissance du génocide par la Turquie.

Par contre, les démarches et déclarations négationnistes de certains élus d'origine turque (MR, PS, CdH) demeurent toujours sans réaction de la part des directions de ces partis politiques.
S'agit-il d'une soumission générale aux exigences du lobby turc orchestré par l'Ambassade de Turquie qui s'est déjà montrée capable d'orienter les votes des électeurs d'origine turque ?
Un tel silence face à la première grande tragédie humaine du siècle à l'approche des élections communales de 2006 est significatif et inquiétant.

En tant qu'associations bruxelloises, nous appelons une fois de plus les dirigeants et élus des partis politiques belges à manifester leur solidarité avec le peuple arménien et leur détermination à combattre le négationnisme du génocide arménien.

Association des Arméniens démocrates de Belgique
Fondation Info-Türk
Institut kurde de Bruxelles

 

Texte diffusé par la :

Fondation Info-Türk.
Un centre d'information non-gouvernemental sur la Turquie
53 rue de Pavie, 1000 Bruxelles
Tel: (32-2) 215.35.76
Fax: (32-2) 215.58.60
fondation@info-turk.be
www.info-turk.be

 


© RésistanceS - www.resistances.be – Bruxelles - Mis en ligne le 22 avril 2005

 

 

Dans l'actualité

Génocide des Arméniens : la France réprime le négationnisme - La Belgique : mauvais élève ? (12/10/06)

Génocides des Tutsi et des Arméniens - Déclaration commune à l'occasion de leurs commémorations et contre leurs négations (06/04/06).

Génocides des Tutsis et des Arméniens : visitez les lieux de mémoire... à Bruxelles
(06/04/06).

Mobilisation générale contre le négationnisme et pour la vérité - Négation des génocides des Arméniens, des Juifs et des Tutsis : Pas d'impunité ! (04/06/05).

Génocide des Arméniens: les sénateurs belges interpellés par sept associations des immigrations turque, arménienne, kurde et antiracistes (23/05/2005).

La négation du génocide des Arméniens doit être pénalisée en Belgique, pour le Centre communautaire laïc juif (20/05/2005).

Le premier ministre turc menace la Belgique et les autres pays reconnaissant le génocide arménien (19/05/2005)

Sommaire de notre dossier (avril 2005)

Pourquoi un dossier sur le génocide arménien ? Pour la mémoire des générations actuelles et futures

Pourquoi ce silence en Belgique ? Un texte-manifeste de l’Association des Arméniens démocrates de Belgique, de la Fondation Info-Türk et de l’Institut kurde de Bruxelles

Contre le négationnisme turc du génocide arménien – Rappel des initiatives par la Fondation Info-Türk

« Papiers d'Arménie » et « Génocide et Représentation » - Un spectacle et un débat au Théâtre de Poche de Bruxelles

Liens : pour en savoir plus