[HOME] [INFOS]

A l’occasion du 90e anniversaire du génocide arménien (1915-2005)

La négation du génocide des Arméniens doit être pénalisée en Belgique

A l’heure où le Parti socialiste francophone hésite encore sur cette question (pour des raisons qui semblent être électoralistes !), voici l’avis du Centre communautaire laïc juif de Belgique (CCLJ) à propos de l’actuelle discussion sénatoriale sur la modification de la loi du 23 mars 1995.

Une loi visant à poursuivre les négateurs du génocide juif commis par la dictature nazie durant la Deuxième guerre mondiale et qui pourrait demain s’attaquer à ceux qui nient celui des Arméniens. Parmi ces négateurs, des membres de la mouvance nationaliste turque (dont l’un des piliers sont les Loups gris, une organisation néofasciste paramilitaire) active en Belgique. Y compris au sein de partis démocratiques… (A.V).

 

Communiqué de presse du 20 mai 2005

Le Centre communautaire laïc juif exhorte tous les sénateurs à voter en faveur du projet de loi 51/1284 relatif à l'extension du délit de négation des crimes de génocide avec les amendements nécessaires afin de ne pas exclure le génocide des Arméniens de ce dispositif.

Le génocide des Arméniens perpétré entre 1915 et 1917 par le gouvernement Jeune-Turc alors au pouvoir dans l'Empire ottoman n'a jamais fait l'objet d'une reconnaissance officielle de l'Etat turc, contrairement au génocide perpétré contre les Juifs au sujet duquel l’Allemagne a mis en œuvre un travail de mémoire remarquable.

La Belgique a reconnu l'existence du génocide des Arméniens en 1998, à l'instar, entre autres, de la France, du Canada, de la Pologne ainsi que du Parlement européen.

En dépit de cette reconnaissance, le génocide des Arméniens fait l'objet de nombreuses attaques négationnistes sur le sol belge qui, à l'heure actuelle, ne peuvent donner lieu à des poursuites judiciaires. Ces attaques, qui ravissent aux Arméniens la dignité de leur mémoire et de leurs souffrances, sont inadmissibles dans un pays démocratique tel que le nôtre.

Une fois voté, le projet de loi 51/1284 amendé permettrait enfin de mettre un terme à l'impunité dont bénéficie encore ce type de négationnisme sur notre territoire.

Nous ne pouvons nous montrer insensibles au désarroi, à la colère et à la tristesse qui frappent actuellement la communauté arménienne de Belgique. Nier un génocide, c'est refuser une sépulture, même symbolique, à ses victimes.

Ankara se grandirait à reconnaître ce génocide, d’autant que la Turquie actuelle est étrangère à la politique menée à l’époque du génocide. Un pays s’honore toujours en dénonçant les erreurs commises par le passé. Il est de notre responsabilité d’aider ce grand pays, héritier d’une grande civilisation, à franchir ce cap déterminant à la fois pour son propre avenir, pour ses relations futures avec les pays membres de l’Union et pour la dignité du peuple arménien.

Dans ce combat, le CCLJ ne peut que présenter toute sa solidarité et toute sa fraternité à la communauté arménienne de Belgique.


Michèle SZWARCBURT
Présidente du Conseil d’administration du Centre communautaire laïc juif.


52 rue de l'Hôtel des Monnaies
1060 Bruxelles
Tél : 02-543.02.76
Télécopie : 02-543.02.71
info@cclj.be
www.cclj.be


© Communiqué de presse du CCLJ du 20 mai 2005 - Mis en ligne le 20 mai 2005 sur le site de RésistanceS - www.resistances.be – Bruxelles.

 

Dans l'actualité

Génocide des Arméniens : la France réprime le négationnisme - La Belgique : mauvais élève ? (12/10/06)

Génocides des Tutsi et des Arméniens - Déclaration commune à l'occasion de leurs commémorations et contre leurs négations (06/04/06).

Génocides des Tutsis et des Arméniens : visitez les lieux de mémoire... à Bruxelles
(06/04/06).

Mobilisation générale contre le négationnisme et pour la vérité - Négation des génocides des Arméniens, des Juifs et des Tutsis : Pas d'impunité ! (04/06/05).

Génocide des Arméniens: les sénateurs belges interpellés par sept associations des immigrations turque, arménienne, kurde et antiracistes (23/05/2005).

La négation du génocide des Arméniens doit être pénalisée en Belgique, pour le Centre communautaire laïc juif (20/05/2005).

Le premier ministre turc menace la Belgique et les autres pays reconnaissant le génocide arménien (19/05/2005)

Sommaire de notre dossier (avril 2005)

Pourquoi un dossier sur le génocide arménien ? Pour la mémoire des générations actuelles et futures

Pourquoi ce silence en Belgique ? Un texte-manifeste de l’Association des Arméniens démocrates de Belgique, de la Fondation Info-Türk et de l’Institut kurde de Bruxelles

Contre le négationnisme turc du génocide arménien – Rappel des initiatives par la Fondation Info-Türk

« Papiers d'Arménie » et « Génocide et Représentation » - Un spectacle et un débat au Théâtre de Poche de Bruxelles

Liens : pour en savoir plus