HOME / INFO

 


Pour l’Histoire…

Victoire historique des antiracistes contre les racistes

Le Vlaams Blok a été condamné le 21 avril pour racisme. Par des juges flamands et sur ses propres terres. Désormais, il y aura un « avant 21 avril » et un « après 21 avril ». Cette condamnation annonce d’autres victoires contre l’extrême droite, y compris francophone.



En couverture de La Libre Belgique du 22 avril 2004, Filip Dewinter, le théoricien du V
laams Blok.

Le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit ! La Cour d’Appel de Gand vient, le 21 avril, de le rappeler aux néofascistes racistes du Vlaams Blok, en condamnant sa propagande anti-immigrés, suite à une plainte déposée par le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme et la branche flamande de la Ligue des droits de l’homme. Ce parti n’est pas un parti comme les autres, c’est un parti raciste et antidémocratique. Point à la ligne !


Un tract raciste et antisémite du Vlaams Blok.

Cette condamnation du Blok est une leçon claire et précise pour tous les racistes, néerlandophones, francophones, de droite et de gauche, membres d’un parti politique ou non… Attention, désormais, il y aura un « avant 21 avril » et un « après 21 avril ». Les dossiers judiciaires à l’instruction contre le Front national, le Front nouveau de Belgique et le groupuscule Nation–l’Assaut donneront lieu à plusieurs procès qui s’ouvriront prochainement. Le Vlaams Blok ne sera bientôt plus le seul à être banni de la société démocratique. Bientôt viendra le tour des Féret, Bastien, Tonnelier, Van Laethem, Bourguignon, Gils, Ferreira, Dumoulin, Defourny,…

Autre importance symbolique de cet arrêt rendu par la Cour d’Appel de Gand : le Vlaams Blok a été condamné par un tribunal flamand. Il a été condamné sur ses propres terres.

Cet arrêt est un encouragement pour tous les militants et militantes qui combattent depuis toujours les partis d’extrême droite. De plus, c’est la premières fois en 25 ans d’existence que le Vlaams Blok perd. C’est sa première défaite, mais pas la dernière.

Le 21 avril 2002, Jean-Marie Le Pen passait au deuxième tour des élections présidentielles en France. Deux ans plus tard, en Flandre, le Vlaams Blok était condamné.

L’extrême droite est aujourd’hui humiliée, blessée et hors-la-loi. Le décor va désormais changer, les rôles vont s’inverser. Le camp des gagnants n’est plus le même. L’extrême droite est désormais encore plus marginale qu’auparavant.

Venceremos

Alexandre VICK
Pour la rédaction de RésistanceS

© RésistanceS – Belgique – Bruxelles – 22 avril 2004

Blokwatch lance une pétition pour le retrait des dotations du Vlaams Blok (23/11/2004)

Le Vlaams Blok hors-la-loi ! La lutte antiraciste a gagné ! (9/11/2004)

Victoire historique des antiracistes contre les racistes - Le Blok, parti raciste, est maintenant condamné – Un autre 21 avril…

Récapitulatif de l’action judiciaire enclenchée contre les trois asbl du Vlaams Blok (novembre 1996 – avril 2004)

Communiqué de presse du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme du 21 avril 2004

Le Blok est un parti raciste : CQFD - Communiqué de la Ligue des droits de l’homme du 22 avril 2004


Encore plus d’informations sur cette affaire ?
Depuis le début de ce procès, la rédaction de RésistanceS a consacré un dossier complet sur celui-ci. Pour le consulter : cliquez ici