[HOME] [INFOS]

 

Chili 1973-2003 : un autre 11 septembre

Trente ans de résistance,
et après ?

Alors que le juge Balthazar Garzón s’appliquait depuis l’Espagne à faire juger Pinochet en captivité en Angleterre, chez nous, des Chiliens exilés depuis la dictature ou en Belgique depuis peu, se regroupaient pour former un collectif de résistance. Leur objectif premier était de se démarquer de la politique du gouvernement chilien, puisqu’une scission s’est opérée entre les citoyens chiliens jugeant la situation actuelle « satisfaisante » et les autres, dégoûtés du simple fait que la constitution de leur pays soit encore l’œuvre du dictateur.

Entretien avec Karen et Victor, membres actifs du Collectif Européen contre l’impunité depuis ses débuts.

convoc.jpg (35569 bytes)

C’est lors de l’action de Garzón que nous avons commencé à nous retrouver régulièrement. Notre but était de rassembler des Chiliens de tous bords, de rassembler des énergies. La volonté était là. Après le renvoi de Pinochet au Chili, le collectif a perduré, on l’a alimenté.

Nous sommes une ASBL politico-sociale avec une ligne que l’on peut appeler révolutionnaire et alternative. Nous nous réunissons environ une fois par mois, plus si nous prévoyons des activités supplémentaires. Nous sommes constitués d’un beau mélange ; il y a des Chiliens, des Belges, nous venons d’horizons différents, ce qui nous permet de nous renouveler sans cesse.

Notre travail consiste principalement à dénoncer, à parler et à apprendre. Nous sommes un pont entre le Chili et la Belgique. Nous sommes associés à des collectifs de familles de disparus, de personnes torturées, pas seulement au Chili et en Belgique mais ailleurs en Amérique latine également. Nous sommes associés aux Madres(1) d’Argentine, par exemple. Des collectifs semblables existent aussi ailleurs en Europe, notamment en Angleterre, en Allemagne et en Norvège Nous nous associons également à d’autres combats auxquels nous sommes particulièrement sensibilisés, comme la lutte du peuple Mapuche et à la problématique du barrage Bio Bío(2). Nous dénonçons aussi la politique actuelle du gouvernement chilien qui consiste à respecter la démocratie « dans la mesure du possible ». C’est pour cela que nous ne nous associeront pas aux manifestations de commémoration des trente ans du coup d’état organisées par l’ambassade chilienne à Bruxelles. Nous souhaitons nous en démarquer complètement, c’est pourquoi nous avons choisi d’organiser nos propres manifestations en parallèle (3)

Le collectif est composé de 10 membres actifs, d’autres personnes collaborent ponctuellement à nos manifestations. Notre souci pour l’avenir est de continuer à résister. Il reste encore beaucoup de travail, les chiliens sont encore contraints de vivre sous la constitution dictée par Pinochet. Beaucoup s’en accommodent. Pour nous, c’est inacceptable.

Propos recueillis par Ann-Eve FILLENBAUM
© asbl RésistanceS – Bruxelles – septembre 2003

(1) Collectif composé de mères de disparus, formé pendant la dictature militaire qui fit rage en Argentine de 1976 à 1983.

(2) La construction d’un nouveau barrage hydroélectrique dans la région priverait le peuple Mapuche de sa terre et le forcerait à un déplacement en masse.

(3) Voire notre Agenda pour les détails concernant les manifestations organisées par le Collectif Européen contre l’impunité.

 

chili01.gif (5741 bytes)

 

Sommaire

Pourquoi ce dossier ?

Allende, le camarade-président. Une courte biographie du président socialiste dont la mort coïncide avec la fin du système démocratique au Chili.

Pinochet ou la banalisation chilienne du mal ou comment un « paisible » militaire de 58 ans se transforma en dictateur, leader d’une répression sanguinaire qui dura près de vingt ans.

La connexion US. La dictature chilienne bénéficia du soutien quasi inconditionnel des Etats-Unis, première « démocratie » mondiale, tant en matière « logistique » et financière qu’idéologique.

Opération Condor, un terrorisme international au service de la dictature chilienne

Des néonazis adeptes du dictateur Pinochet (un reportage au Chili du correspondant de « RésistanceS »)

Les lobbies belges pro-pinochetisteS : de la droite chrétienne et libérale à l’extrême droite pure et dure

Baudouin Ier contre Salvador Allende ?

Présentation du Collectif Européen contre l’impunité. La dictature n’est plus mais au Chili et ailleurs, le combat continue.

L’agenda des manifestations et autres commémorations du trentième anniversaire du coup d’état en Belgique et ailleurs.

Une liste non exhaustive de liens Internet vous est proposée pour approfondir les sujets abordés dans ce dossier.