[HOME] [INFO]

 

RésistanceS est récompensé pour son action citoyenne


RésistanceS a reçu le Prix Condorcet-Aron pour la démocratie 2005

 

Manuel Abramowicz, coordinateur de RésistanceS © photo Nadia Geerts

Le 26 août 2005, notre association a été saluée au Parlement de la Communauté française pour son action citoyenne, démocratique et indépendante. Nous avons obtenu le Prix Condorcet-Aron pour la Démocratie, dans la catégorie « association ». En présence de bien d’autres lauréats, connus pour leurs actions pédagogiques, politiques, citoyennes et démocratiques : Christian Panier, Maxime Steinberg, Marc Spruyt, Jean-Claude Defosse… Le Grand prix international Condorcet-Aron fut remis à Simone Viel, rescapé de l’enfer d’Auschwitz, et à Taslima Nasrin, militante féministe pourchassée par les intégristes islamiques. Tout un symbole.

Cela fait bientôt dix ans que RésistanceS, média indépendant d’information contre l’extrême droite et pour l’action démocratique, existe et combat. Fondé en 1997, par une poignée de jeunes militants antifascistes, avec le soutien d’anciens Résistants, RésistanceS a publié des milliers de pages, de nombreux dossiers pédagogiques et de multiples enquêtes d’investigation pour mobiliser les démocrates de notre pays au danger que représentent pour notre société les partis, organisations et idées d’extrême droite.

Présent quotidiennement sur Internet, RésistanceS est également actif sur le terrain. Ici, avec un stand d’information antifasciste, durant la Fête du 1er mai 2004 de la FGTB bruxelloise © photo : MAZ-RésistanceS

Régulièrement cité par les médias qui répercutent ses informations auprès de l’opinion publique, RésistanceS est devenu la référence dans l’information sur et contre l’extrême droite, le négationnisme, l’antisémitisme, le nationalisme rétrograde, les sectes… En Belgique, comme à l’étranger, son travail de journalisme citoyen a été à maintes reprises salué.

 

Toujours sur le terrain. Débat organisé par RésistanceS et le GSARA (centre d’éducation permanente à l’audiovisuel) à l’occasion des élections régionales de 2004. Autour de la table : Paul Pataer (président honoraire de la section flamande de la Ligue des droits de l’homme), Katrien Brahy (journaliste vedette de RTL et modératrice du débat), Xavier Mabille (politologue redouté et président-fondateur du Centre de recherche et d’information socio-politiques, le CRISP) et Bénédicte Vaes (journaliste du quotidien « Le Soir » et antifasciste quotidienne) © Photo : Nadia Geerts – RésistanceS.

Le vendredi 26 août, pour son action, RésistanceS a reçu un des Prix Condorcet-Aron pour la Démocratie 2005 (catégorie association). Proposés par le Centre de recherche et d’études politiques d’Hervé Broquet, ces prix sont remis chaque année en Communauté française à des associations et à des personnalités ayant « aidé à une meilleure compréhension de l'espace public, à susciter une capacité d'investissement et d'analyse critique, à contribuer à la diffusion des principes de liberté, d'égalité, de fraternité et plus généralement de toute valeur humaniste ».

Ces prix sont décernés par un jury de très haute qualité, constitué notamment de Roger Lallemand (président honoraire du Sénat, Ministre d'Etat), des journalistes Christian Laporte (« La Libre Belgique »), Vincent Liévin (« La Dernière Heure »), Guy Maron (« Le Soir »), Jean Rosoux (RTBF), Pascal Vrebos (RTL-TVI) et Jean-Pierre Stroobants (correspondant belge du quotidien « Le Monde »), de Stéphane Renard (rédacteur en chef du « Vif L'Express »), Michel Torrekens (rédacteur en chef-adjoint du « Ligueur »), du professeur d’université Simon Petermann (ULB et Ulg), de Jean Steensels (directeur général adjoint pour l'enseignement de la Communauté française), Robert Collignon (président honoraire du Parlement Wallon), Régis Dohogne (secrétaire général honoraire de la CSC enseignement)…


Membre historique de RésistanceS, Hugo Gijsels a également reçu, à titre posthume, un des Prix Condorcet-Aron © Photo : Philippe Coppieters.

Cette année, ces prix ont été remis au Parlement de la communauté française devant un large public représentant le monde associatif, politique et médiatique, ainsi que devant de nombreux citoyens. La remise du Prix Condorcet-Aron à RésistanceS fut faite par le journaliste Christian Laporte (de « La Libre Belgique »), après des propos chaleureux tenus de sa part à notre égard. Cette remise de prix confirme notre utilité quotidienne dans la société. Notre militantisme bénévole effectué pendant le temps théoriquement réservé à nos loisirs, après de longues journées de travail professionnel, est ainsi remercié et reconnu.

D’autres militants antifascistes ont également reçu un Prix Condorcet-Aron : Marc Spruyt (responsable du site antifasciste flamand www.blockwatch.be), Jean-Claude Defossé (journaliste de la RTBF auteur de deux reportages historiqueS contre le Vlaams Blok/Belang et le Front national), Maxime Steinberg (historien de référence de la Déportation des Juifs de Belgique) et Hugo Gijsels (à titre posthume). Ce dernier, écrivain et militant, fut membre, dès ses premiers pas, de RésistanceS. Parmi les autres lauréats du Prix Condorcet-Aron, d’autres symboles des résistances à l’inégalité figuraient, comme Simone Veil et Taslima Nasrin. La première, rescapée du camp de concentration nazi d’Auschwitz, est une personnalité française qui à marqué le monde politique. Elle fut plusieurs fois ministre (1974-1979, 1993-1995), la première présidente du Parlement européen (1979-1982), membre du Haut conseil à l’intégration, du Conseil constitutionnel…. Simone Veil, juive et antifasciste de la première heure, a par ailleurs été la cible de campagnes de diffamation orchestrées par l’extrême droite. Le « milieu » négationniste et antisémite l’avait en particulier mise dans sa ligne de mire. Taslima Nasrin, écrivain et journaliste bangladeshi, est une résistante qui lutte aussi contre l’oppresion des femmes et le fondamentalisme religieux. C’est pour cette raison que sa tête fut mise à prix par les intégristes islamique. C’est pour ces raisons qu’elle a reçu, avec Simone Veil, le Grand Prix international Condorcet-Aron.

A l’heure d’une actualité faite de mauvaises nouvelles, la remise des Prix Condorcet-Aron atteste qu’il est toujours possible d’agir dans notre société en tant que personne ou organisation citoyenne, militante et indépendante contre les ennemis de la liberté.

Manuel ABRAMOWICZ
Coordinateur de RésistanceS

© RésistanceS – www.resistances.be - Bruxelles – Belgique – 26 août 2005


Prix Condorcet-Aron pour la Démocratie
Inspirés des prix Québécois de la citoyenneté, les prix Condorcet-Aron pour la Démocratie s'adressent à toute personne physique ou morale ou association de fait. A l'instar des figures qui ont donné leur nom à ces prix, les réalisations primées articulent réflexions et actions.
Celles-ci ont pour finalité d'aider à une meilleure compréhension de l'espace public, de susciter une capacité d'investissement et d'analyse critique, de contribuer à la diffusion des principes de liberté, d'égalité, de fraternité et plus généralement de toute valeur humaniste.
(Extrait du site Internet du Centre de recherche et d’études politiques : www.crep.be)


Pour plus d’informations sur ces Prix : http://www.crep.be/prix.htm