RésistanceS 13-03-2009

Du net au papier : publications de nos membres


Comment et pourquoi les partis d'extrême droite sont financés par la Démocratie. Et comment pouvoir l'éviter...


Avec Julie Ludmer, Benjamin Cadranel, membre de la rédaction de RésistanceS.be, vient de réaliser un «Courrier hebdomadaire» du Centre de recherche et d'information socio-politiques (CRISP). Son titre et son thème : «La législation concernant le financement des partis liberticides». Un sujet qui ne pourra qu'intéresser les lecteurs de RésistanceS.be.


Le financement de l'extrême droite a toujours été un sujet suscitant de nombreuses polémiques. Ci-dessus une affiche antifasciste allemande, des années 1930, sur le financement du nazisme par des capitalistes – Montage de l'affiche d'origine : RésistanceS.be


Le financement public peut être retiré aux partis hostiles aux valeurs fondamentales de la démocratie. C’est un principe consacré légalement il y a bientôt dix ans. Pourtant, à ce jour, aucun parti politique ne s’est vu retirer sa dotation publique pour ce motif. Est-ce le signe d’une législation qui, en raison des nombreux compromis qui ont émaillé son élaboration, s’avère inapplicable ?

Une plainte est actuellement pendante devant le Conseil d’État à l’encontre du Vlaams Belang, après que cette formation (qui s'appelait alors Vlaams Blok) ait été condamnée par la Cour d’appel de Gand le 21 avril 2004 pour infraction à la loi du 30 juillet 1981 tendant à réprimer certains actes inspirés par le racisme et la xénophobie (plus d'informations sur cette condamnation : ). La décision à intervenir sera un indicateur important quant à l’effectivité de la législation en matière de sanction financière des formations politiques pour non-respect de la démocratie. Il en ira de même pour la plainte déposée récemment contre le Front national.

Benjamen Cadranel et Julie Ludmer rappellent les principes du financement public des partis politiques, retracent les nombreux épisodes politiques et juridiques qui ont émaillé l’élaboration de l’article 15ter de la loi du 4 juillet 1989 et de ses arrêtés d’application, et examinent en détail la condamnation judiciaire du Vlaams Blok pour incitation à la haine raciale et la procédure en cours contre le Vlaams Belang.

Table des matières

INTRODUCTION


LE SYSTÈME DE FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES EN BELGIQUE
• CADRE HISTORIQUE

• LES SOURCES DE FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES
• LES CONDITIONS LIÉES AU FINANCEMENT PUBLIC
• CONCLUSION


L’ARTICLE 15TER DE LA LOI DU 4 JUILLET 1989
• LE DIFFICILE ACCOUCHEMENT DE L’ARTICLE 15 TER
• L’INERTIE (1999-2003)
• LE BOUT DU TUNNEL (2003-2007)
• DISPOSITIF FINAL DE L’ARTICLE 15 TER



La PRIVATION DE DOTATION DES PARTIS LIBERTICIDES
• LE VLAAMS BLOK / BELANG
• LE FRONT NATIONAL

CONCLUSION


[Texte du CRISP de présentation de ce «Courrier hebdomadaire». Mis en ligne sur RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite - www.resistances.be – info@resistances.be – le 13 mars 2009]

 

 


Le financement de l'extrême droite par la démocratie permet à l'extrême droite de se dévélopper... contre la démocratie ! Normal ?




La législation concernant le financement des partis liberticides
Courrier hebdomadaire du Centre de recherche et d'information socio-politiques (CRISP)
de Benjamin Cadranel et Julie Ludmer

CRISP n° 2001 – 2002 64 pages
12,40 €


En vente dans les libraires spécialisées du pays ou auprès du CRIS
P CLIQUEZ ICI


Autres publications de membres de la rédaction de RésistanceS.be
(certains thèmes et positions de ces livres n'engagent que leurs auteurs)



Guide des résistances à l'extrême droite de Manuel Abramowicz
Jamais, depuis la Seconde Guerre mondiale, l'extrême droite n'a été aussi menaçante pour nos démocraties. Ce guide répond aux questions que l'on se pose sur cette mouvance et donne également des clés pour lutter contre le fascisme au quotidien.

Il a obtenu le Prix Condorcet-Aron 2006 du meilleur livre francophone !

Edition Labor, 2005, 250 pp, préfacé par Xavier Mabille, président honoraire du CRISP

PLUS D'INFO sur ce livre ? CLIQUEZ ICI


Les Rats Noirs de Manuel Abramowicz
Ce livre est un voyage, qui dévoile les coulisses de l'extrême droite francophone, de façon claire et pédagogique. Il présente les principaux acteurs du Front national, jette un regard détaillé sur ses électeurs et ses multiples dissidences (plus de quatorze en dix ans !) et analyse les croisades frontistes menées contre le système démocratique.

Le livre est abondamment illustré de documents qui montrent la filiation directe de l'actuel Front national avec les héritiers du nazisme de l'après-guerre et leurs divers groupuscules fascistes des années 1970.

Luc Pire, Bruxelles, 1996, 239 pp.

 


Extrême droite et antisémitisme en Belgique
de Manuel Abramowicz
Ce livre a été publié en 1993 aux éditions Evo (aujourd'hui Couleur livres). Il retrace l'histoire de l'extrême droite antisémite belge. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Dans ce livre, il est démontré les diverses formes que pouvait prendre la haine des Juifs, à travers les stéréotypes et préjugés, les discours antisionistes, les thèses négationnistes, la discrimination des populations immigrées... L'antisémitisme est l'une des singularités des partis et mouvements d'extrême droite. Ce livre fut le premier qui traite de A à Z ce sujet inquiétant.

Éditions EVO (aujourd'hui Couleur livres), Bruxelles, 1993, 159 pp.

 


Nakam
de Manuel Abramowicz et Pierre Guyaut-Genon
Cette fiction - qui se référant à des faits réels qui ont défrayé l’actualité de notre pays - retrace le récit de Marc Evrard. Flic d’élite, d’origine juive et compagnon d’une jeune maghrébine, il va s’attaquer à un réseau néonazi infiltré au sommet de l’Etat belge, en connivence avec une organisation terroriste intégriste islamiste.

Editions Ancre Rouge, Bruxelles, 1998, 272 pp.

 


La représentation électorale des partis d’extrême droite
de Manuel Abramowicz et Wim Haelsterman
Cette publication du Centre de recherche et d’information sociopolitiques (CRISP) est entièrement consacrée à la présentation, sous forme de notices, des principales formations des extrêmes droites de Belgique (francophone et néerlandophone) et de leurs scores électoraux obtenus depuis 1978 à tous les niveaux électoraux.

Les auteurs de cette publication sont Manuel Abramowicz et Wim Haelsterman. Politologue flamand, ce dernier est également membre de la rédaction de la revue anversoise Verzet, le correspondant de la publication anglaise Searchlight et le responsable de la rédaction en Flandre de RésistanceS.be.

Courrier hebdomadaire du CRISP, n° 1567-1568, 1997, 55 pp.

PLUS D'INFO sur la bibliographie complète de Manuel Abramowicz ? CLIQUEZ ICI


La laïcité à l'épreuve du XXIe siècle
Sous la direction de Nadia Geerts
Qu’entend-on lorsqu’on parle de laïcité politique ? Qu’impliquerait l’inscription de ce principe de laïcité politique en Belgique dans les textes juridiques fondamentaux ? Pourquoi cette inscription est-elle urgente ? Quelles en seraient les conséquences pratiques pour l’école, pour les administrations et hôpitaux publics ? En quoi est-elle indissolublement liée aux principes d'égalité, de mixité sociale, culturelle et de genre, en droits comme en devoirs ?

Entre le respect mutuel et le droit à la critique, entre la liberté d’exprimer ses convictions philosophiques et religieuses et la nécessité de partager un socle de principes collectifs communs, quelle voie construire pour mieux vivre ensemble ?

C’est à toutes ces questions que souhaitent répondre les initiateurs du Réseau d’actions pour la promotion d’un Etat laïque (Rappel).

Editions Luc Pire, Bruxelles, 2009, 176 pp.

 


L'école à l’épreuve du voile
de Nadia Geerts
La question du port du voile à l’école déchaîne tant de passions. Pourquoi ? C’est sans doute qu’il soulève des questions bien plus fondamentales. Soumission de la femme, communautarisme et multiculturalisme, islam radical, laïcité de l’Etat, école pour tous, liberté d’expression…

Editions Labor, septembre 2006, préfacé par le comédien et militant Sam Touzani

PLUS D'INFO sur ce livre ? CLIQUEZ ICI

 


Baudouin sans auréole
de Nadia Geerts
En 1993, le roi Baudouin disparaissait. L’émotion dans le pays fut grande, à la mesure de la durée de son règne. Bien vite toute une légende enveloppa la figure du grand disparu : celle d’un gardien de l’unité de la nation, d’une haute conscience morale, portée par un idéal de sainteté. Les rois sont mortels, les légendes également. L’ouvrage de Nadia Geerts, qui se veut aussi un plaidoyer pour la République, met en lumière diverses entorses faites par Baudouin à la Constitution et à la laïcité de l’État : responsabilité morale dans l’assassinat de Lumumba, refus de signer la loi dépénalisant l’avortement, scandale d’Opgrimbie, complaisances à l’égard de personnalités peu respectueuses de la démocratie.

Démarche engagée, mais rigoureusement documentée. Démarche salubre surtout. Car à l’heure où, de mariages en naissances, l’institution monarchique fait l’objet d’un intense marketing médiatique, il était nécessaire de faire entendre, dans le concert bien orchestré des célébrations, une voix discordante : celle de la raison critique.

Une coédition des éditions Labor & Espace de Libertés, 2003.

PLUS D'INFO sur la bibliographie de Nadia Geerts ? CLIQUEZ ICI

 


L’immigration, un vrai faux problème… Sous la direction de Marie-Ange Veyckemans (membre de RésistanceS.be) et Renaud Van Camp
Par la rejet maladif de tout ce qui n’est pas «national» et l’obsession des phénomènes d’immigration, les partis préconisant des régimes dictatoriaux tentent de séduire, avec des slogans racistes et xénophobes, le plus grand nombre de nos concitoyens désabusés, révoltés, déçus et défaitistes face à la situation socio-économique défavorable. L’immigration est, notamment, la thématique ayant permis à ces sinistres partis d’émerger dans le paysage politique. Coordonné par Marie-Ange Veyckemans, membres de la rédaction de RésistanceS.be, ce livre collectif rassemble des arguments pour contrer les mensonges diffusés par les professionnels du «racisme organisé». Pour se faire, il propose des textes de spécialistes de l’immigration, de la politique belge et de la lutte contre l’extrême droite.

Avec la participation des professeurs d'université Mateo Alaluf, Claire Billen, Pascal Delwit, Claude Javeau, Anne Morelli, André Nayer et Andrea Rea, l'avocat Georges-Henri Beauthier, Jean Cornil (alors directeur francophone du Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme), le psychanalyste français Gérard Miller, le rédacteur en chef de Charlie Hebdo Philippe Val, le coordinateur de RésistanceS.be Manuel Abramowicz...

Editions Luc Pire, Cahiers du Libre examen de l’ULB, Bruxelles, 2000, 104 pp.


Prochainement en librairie :

Ce nouveau livre de Manuel Abramowicz (coordinateur de RésistanceS.be) est consacré aux disciples politiques du nazi wallon Léon Degrelle et du rexisme, de 1945 à nos jours. En Belgique et à l'étranger : France, Espagne, Italie, Russie, Pologne, Argentine, Etats-Unis... Il sera publié aux éditions Aden, dans sa nouvelle collection «RésistanceS.be».

 


Comité de soutien de RésistanceS



POUR BENEFICIER DE NOS SERVICES : QUE FAIRE ?
Soutenez vous aussi RésistanceS...
Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.

Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS !

Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :
n° 310-1618732-82
IBAN : BE25 3101 6187 3282
Avec en communication : «don 2009»

... et abonnez-vous gratuitement à sa Newsletter !
Vous souhaitez recevoir des informations sur l'Observatoire de l'extrême droite, le journal RésistanceS et les réactualisations de son site Internet :
=> Abonnez-vous (c'est en plus gratuit, mais cela n'empêche pas de faire un don : revoir ci-dessus) à sa Newsletter : CLIQUEZ ICI


Affiche de RésistanceS, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite © asbl RésistanceS 2008