RésistanceS 28-01-2007

Le groupe socialiste au Parlement européen appelle à la mise en place d’un cordon sanitaire

Le 8 janvier dernier, les députés européens d’extrême droite, renforcés par l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’Union, créaient un groupe : « ITS », pour Identité-Tradition-Souveraineté. Une semaine après, la résistance s’organise.

C’est le groupe socialiste qui ouvre le feu, ce 15 janvier 2007, en appelant à la mise en place d’un cordon sanitaire autour de l’extrême droite. L’initiative en revient à Martin Schulz, chef de file des socialistes au Parlement européen. Sa volonté : bloquer l’accès des membres du groupe ITS à des postes à responsabilité. Motif : « nous ne devons pas abandonner ce Parlement qui incarne l'intégration de l'Europe à ceux qui rejettent toutes les valeurs européennes ».
La constitution d’un groupe permet déjà à l’extrême droite de bénéficier de moyens financiers supplémentaires, ainsi que d’un temps de parole plus important. Pour Martin Schulz, il faut éviter que ce groupe ait en plus accès à des postes de vice-présidence au sein des commissions parlementaires. Et Schulz d’appeler les élus du groupe socialiste à « ne pas voter en faveur des membres de ce nouveau groupe ».

Suite à cela, le chez de file de l’ITS, Bruno Gollnisch, a traité Schulz de « totalitaire ». La réponse du leader social-démocrate allemand – qui avait déjà été traité de « kapo » par Berlusconi…– ne s’est pas fait attendre : « Être attaqué par un homme qui a nié l'Holocauste et qui représente un mouvement néo-fasciste est un véritable honneur. Il vient de donner un avant-goût de la manière dont il entend se comporter lorsqu'il sera le chef de file d'un groupe parlementaire ».

Nadia GEERTS


© RésistanceS – L'Observatoire de l'extrême droite - Bruxelles – Belgique – www.resistances.be / info@resistances.be – 16 janvier 2007


 

Plus d'infos sur RésistanceS.be

L’extrême droite en fraction au Parlement européen (15/01/07)

 

Plus d'infos


http://www.socialistgroup.org/