[HOME] [LE COMBAT]

Ils sont passés à l'action

Appel des éditeurs belges
contre les propagandes racistes
et non démocratiques

Nous éditeurs, serons les premiers concernés si les « héritiers » des extrémistes qui ont brûlé les livres arrivent demain au pouvoir. Déjà, aujourd’hui, dans des villes françaises tenues par le Front national, des livres ont été retirés des bibliothèques publiques et des écrivains y sont « interdits de séjour »...

C’est pourquoi, nous nous engageons solennellement à ne pas publier des auteurs qui à des fins de propagande soutiennent ou sont membres de mouvements, formations ou partis politiques dont l’idéologie et les programmes recèlent des éléments contraires aux principes de la Démocratie ou qui dans une même optique propagent une discrimination sur une base raciste, xénophobe, religieuse philosophique ou linguistique.

Nous ne confierons plus à des imprimeurs, graphistes, distributeurs et publicitaires des travaux d’édition ou de promotion dès lors qu’ils ne participeraient pas du même refus.

Nous appelons l’ensemble des éditeurs belges à s’engager, avec nous, dans le refus de l’intolérable et à nous rejoindre en signant cet appel.

Les premiers signataires de cet Appel sont (à la date du 23 avril 1999) : Académia-Bruylant, Alice éditions, Assimil, Au gai Savoir, Editions Averbode, Maison d’éditions Baha’ies, Belgique-Loisirs, Etablissements Emile Bruylant, Fondation Maurice Carême, Casterman, Editions du CEFAL, Centre d’action laïque, Editions juridique La Charte, Clepsydre, Crédit communal, D2H, groupe De Boeck, Editions de l’Université Libre de Bruxelles, Les Eperonniers, Editions EPO, Erasme-Artel, Glénat Benelux, Editions Labor, Lansman Editeur, Les Nouvelles éditions Marabout, Pierre Mardaga Editeur, Editions Milan, Editions Mols, Editions de l’Octogone, La Part de l’Oeil, Editions Luc Pire, Les Presses agronomiques de Gembloux, Presses de Belgique, Presses universitaires de Bruxelles, Presses universitaires de Namur, Prodim, Publications des Facultés universitaires Saint-Louis, Editions Racine, Reader’s Digest, Editions Van In, Editions Vie Ouvrière et Editions Luce Wilquin.

A la date du 19 juillet 1999, 13 imprimeurs, firmes de graphisme et un transporteur-diffuseur avaient réagi positivement à l’Appel de l’ADEB.

Lire Quarante-six éditeurs contre l'extrême droite, un texte de Georges Hoyos, administrateur de l’ADEB et administrateur délégué du groupe De Boeck.