RésistanceS 12-12-2008

Suite aux émeutes en Grèce

Révoltes des jeunes : le FN préconise toujours la manière forte


L'extrême droite n'aime pas la révolte. Malgré un «discours anti-système» de type populiste, les partis nationalistes d'ultra droite sont des partisans inconditionnels de l'ordre pur et dur. Ils préconisent toujours des mesures fortes à l'égard de ceux qui protestent, notamment contre l'injustice, les inégalités et les «magouilles politiciennes». Le Front national belge vient encore de le démontrer.

 


Scène quotidienne en Grèce, suite à la mort du jeune « Alexis » - Photo Indymédia


Ce 11 décembre, le Front national belge, celui qui est à présent aux mains des dits «réformateurs» opposés au FN de Daniel Féret (actuellement présidé ad intérim par Patrick Cocriamont, son député fédéral), a diffusé un communiqué de presse au sujet des émeutes actuelles qui ont lieu en Grèce. Pour rappel, celles-ci ont été déclenchées, partout dans le pays, par une bavure policière ayant tué par balle, samedi dernier, un jeune manifestant de 15 ans, Alexis Grigoropoulos. Depuis lors, ce pays du Sud de l'Europe est secoué par une vague incessante de manifestations massives et radicales contre le gouvernement d'Athènes.

Abattre les «racailles», un droit
Pour le FN «rénové», ces «violentes émeutes» sont «fomentées par de jeunes voyous qui brûlent des magasins, saccagent des biens publics et agressent les forces de police». Le communiqué de presse frontiste diffusé pour l'occasion, décrit Alexis Grigoropoulos comme «un jeune anarchiste» qui avait attaqué la police, le 6 décembre dernier, avec «une trentaine de racailles». Le FN note dès lors qu'il a tout simplement été «abattu par un policier, en état de légitime défense». Un agent des forces de l'ordre qui n'aurait «fait (que) son devoir». Le FN rappelle à cette occasion «aux médias» qu’«abattre un voyou en état de légitime défense n’est pas une bavure».

Dans son communiqué de presse du 11 décembre, le parti d'extrême droite belge témoigne dès lors de «sa solidarité à l’ensemble des forces de l’ordre qui, que ce soit en Grèce ou en Belgique, tentent d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, au péril de leur vie».

Ce sont «les partis de gauche» qui sont responsables, pour le FN, de ces émeutes, parce qu'ils «apportent leur soutien aux émeutiers et stigmatisent la (pseudo) responsabilité des forces de police dans les violences». Cependant, le gouvernement grec ferait, selon le parti d'extrême droite belge, «preuve d’un coupable laxisme dans la gestion des émeutes».


L'extrême droite exploite toujours les émeutes des jeunes en révolte à des fins politiques. Ci-dessus, deux couvertures du journal du Front national belge ; l'une date de 1990 (à droite), l'autre de 2005 – Documents : RésistanceS.be


Le FN couvre les «magouilles politiciennes»
La méthode préconisée par la formation frontiste pour mater les révoltés ? «Le FN recommande l’application du principe de la tolérance zéro et réclame des peines exemplaires». Soucieux de récupérer l'événement dans un cadre belge, le Front national termine son communiqué de presse en rappelant «aux politiciens belges que la Grèce n’a pas le monopole de ce type d’émeutes. En effet, Anderlecht, Droixhe, Saint-Josse ou encore Saint-Gilles connaissent régulièrement des ''poussées de fièvre''».

Par cette prise de position radicale au sujet de la crise sociale qui agite actuellement la Grèce, le FN belge, au nom de l'ensemble des partis et mouvements de la «droite nationaliste» et «identitaire», rappelle son attachement à des solutions extrêmes - et uniquement répressives - pour répondre à ceux qui se révoltent contre l'injustice et les «magouilles politiciennes» du gouvernement grec (de droite), comme l'ont signalé les différents médias couvrant ces émeutes. De cela, l'extrême droite ne parle évidemment pas. De la sorte, elle fustige uniquement les jeunes révoltés qui dénoncent l'injustice sociale qui a cours en Grèce, et couvre ainsi les vrais responsables de la situation : une classe politique traversée par des scandales politico-judiciaires à répétition. L'extrême droite en devient de la sorte la complice...

Simon Harys

© RésistanceS – web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le 12 décembre 2008.


La police grecque, arme à feu au poing contre les manifestants. Le FN lui reconnait le droit d'abattre les voyous - Photo Indymédia


Les récents articles de RésistanceS.be
sur le Front national :


Révoltes des jeunes, le FN préconise la manière forte

FN «rénové»... dégraissé ?

Enquête sur le Front national - chanson antisémite et Ordre noir

Il y a deux Front national en Belgique


Consultez également les autres
récentes enquêtes de RésistanceS.be
(service gratuit)


Enquête sur la nébuleuse «nationale-sociale» d'Alain

L'escroquerie pseudo rebelle de l'extrême droite


Campagne «Extrême droite: ils se trompent de colère !»

Depuis le mois d'août 2008 et jusqu'aux élections de juin 2009, RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire de l'extrême droite, anime une campagne d'information pédagogique en direction des électeurs d'extrême droite.

Pour plus d'information et la soutenir CLIQUEZ ICI


Comité de soutien de RésistanceS

 


OPERATION 12-12-08

POUR BENEFICIER DE NOS SERVICES : QUE FAIRE ?
Soutenez vous aussi RésistanceS...
Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.
Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS !
Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :


n° 310-1618732-82
IBAN : BE25 3101 6187 3282

Avec en communication : « 12-12-2008 »

... et abonnez-vous gratuitement à sa Newsletter !
Vous souhaitez recevoir des informations sur l'Observatoire de l'extrême droite, le journal RésistanceS et les réactualisations de son site Internet :
=> Abonnez-vous (c'est en plus gratuit, mais cela n'empêche pas de faire un don : revoir ci-dessus) à sa Newsletter : CLIQUEZ ICI