[HOME][LES INFOS][LA REVUE]

Dans les coulisses de l'extrême droite francophone

LES LIENS DU FRONT NATIONAL
AVEC LE NAZISME

Le site du Front national belge (FN), mentionne les trois officiels "partenaires" de ce parti d'extrême droite. Il y a, le bimensuel "Polémique", le mensuel "Le Cri du Citoyen" et la revue de poésie "Altaïr". Depuis de nombreuses années, plusieurs activistes néofascistes membres ou proches du FN collaborent à ses journaux. En juin 1998, dans le premier, il était écrit : "En octroyant le droit de vote aux barbares établis en Europe, nous acceptons le génocide de la race blanche". Le deuxième journal republie régulièrement des textes de Gaston-Armand Amaudruz, le "führer" des néonazis suisses connu pour son négationnisme obsessionnel. Le troisième est un opuscule spécialisé dans la "poésie nationaliste".

Parmi les collaborateurs d'"Altaïr", se trouve un dénommé Daniel Leskens. Souvenez-vous de ce personnage. En 1995, la télévision publique francophone (RTBF) diffusait les images d’un document amateur, montrant celui-ci uriner sur des tombes juives dans une petite ville allemande. Les images scandaleuses de cette profanation antisémite avaient été prises à la suite d’une rencontre internationale de SS européens. La délégation belge était constituée de dirigeants du Parti des forces nouvelles (un groupuscule néonazi et négationniste) qui venaient de rejoindre le Front national de Daniel Féret. Leskens devint ensuite conseiller communal FN à Anderlecht (commune de Bruxelles). Mais revenons à "Altaïr", une revue qui est également fort appréciée par "Polémique".

Contre les "nègres" et les "youtres"
Nous avons retrouvé dans nos archives, un numéro d'"Altaïr" qui fut publié à la Noël 1992. Deux poèmes nous ont particulièrement marqué. Le dernier couplet du premier, écrit par un "Kollabo" français de cette revue, dit : "Je ne veux pas mourir sous un chaos épais / Où se mêlent chinois, arabes, nègre et youtre ! / De tous ces immigrés j’en ai cent fois assez ! / Ils nous sucent le sang, et quiconque résiste / Est flétri par le nom glorieux de fasciste : l’Europe aux peuples blancs et la France aux Français !"

Sous l’égide de la croix gammée !
Le second poème que nous avons sélectionné pour vous dans ce numéro d’"Altaïr" porte un titre évocateur : "Sous l’égide de la croix gammée". Extraits : "Pour elle je me suis levé / Sous l’égide de la swastika / Je mène le combat (...). Symbole de grandeur et de pureté / Symbole d’une force éternelle / Symbole de notre fierté / Tu es la raison d’existence / Tu es la raison de notre résistance / Un amour éternel".

Quant à la rubrique "Des revues... Des revues ...", "Altaïr" conseille la lecture de journaux au titre ne laissant aucune ambiguïté sur ses choix politiques, tels que "Gestapo", "Les Nouvelles NS" (national-socialistes), "Révision", "L’Empire invisible" (du KKK français !)... et "Le National", le mensuel du FN belge. Concernant ce dernier, "Altaïr" mentionnait alors : "A lire, et à soutenir !". Le 16 avril 1998, Jean-Pierre Hamblenne, le directeur d’"Altaïr", écrira encore, cette fois-ci chez ses copains de "Polémique" : "la force qui monte et qui a de l’avenir existe bel et bien : c’est le Front National". Dans les rangs frontistes, comme on le voit, on a les « Kamarades » que l’on mérite... (M.AZ).

Source : "RésistanceS", n° 5, hiver 1998, p. 4. Article réactualisé le 27 août 2000.

[HOME][LES INFOS][LA REVUE]