RésistanceS 06-04-2006

Mémoire & combat d'aujourd'hui

Génocides des Tutsis et des Arméniens : visitez les lieux de mémoire... à Bruxelles

Les négationnistes veulent nous imposer « leur » vision de l'Histoire. N'oublions jamais les crimes qu'ils tentent de nier ! Pour se souvenir des génocides tutsis et arméniens, il existe à Bruxelles plusieurs lieux.

 

Monument d’hommage aux victimes du génocide arménien
Placé dans la commune bruxelloise d’Ixelles, ce monument est dédié aux victimes du génocide des Arméniens. Un ethnocide commis, dès 1915, par les armées de l’Empire ottoman. Plus d’un million et demi de femmes, d’enfants, d’hommes et de veilles personnes périrent. Suite à une politique d’épuration ethnique, les survivants des massacres à grande échelle prirent le chemin de l’exil, abandonnant leur terre natale à l’occupant turc. Plusieurs enfants orphelins de ce génocide trouveront asile en Belgique. Le monument d’Ixelles honorant le souvenir des morts arméniens a été inauguré en 1997 par le bourgmestre de l’époque, Yves de Jonghe d’Ardoye (PRL).

Depuis lors, il a fait l’objet de critiques vigoureuses visant à son démantèlement. Les opposants à ce monument, provenant des milieux ultranationalistes issus de l’immigration turque, bénéficient de partisans acquis à leurs thèses scandaleuses visant à nier le génocide arménien ; y compris dans des partis démocratiques. Ainsi, le PS ne parle plus de génocide mais de « massacres » pour ne pas fâcher les nationalistes turcs. Malgré ce négationnisme, ce monument reste jusqu’à aujourd’hui un lieu incontournable pour commémorer les victimes arméniennes et rappeler que l’utilisation du racisme, souvent à des fins impérialistes et de développement économique, conduit systématiquement à des massacres d’innocents.

Installé dans un square public, il peut être visité à tout moment.

Square Henri Michaux
1050 Bruxelles


Monument et plaque commémoratifs des victimes du génocide tutsis
En avril 1994 débutait au Rwanda, le dernier génocide du XXe siècle : le génocide des Tutsis et le massacre des Hutus démocrates. Il fut commis par les extrémistes de l’ancien régime dictatorial de Kigali, alors soutenu par la Belgique, son roi de l’époque, des congrégations catholiques proches ou liées à l’ex-CVP et la France de François Mitterrand. Nouveaux-nés, enfants, adolescents, adultes et vieilles personnes : ils devaient tous être exterminés, selon les plans criminels du « Hutus Power », l’organisation d’extrême droite nationaliste et raciste contrôlant le pouvoir de jadis au Rwanda. Ce drame mémorable du siècle dernier est aujourd’hui encore la proie de ses négationnistes, souvent soutenus, y compris en Belgique, par des non rwandais (parmi lesquels des références universitaires et politiques) partisans en fin de compte de l’ancien régime fasciste rwandais. De plus, des génocidaires et certains de leurs complices directs trouveront refuges, asiles et soutien en Belgique

Pour ne pas oublier le génocide des Tutsis, deux lieux de mémoire existent à Bruxelles et un troisième est prévu. Le premier est un monument qui a été érigé, en mai 2004, dans la commune de Woluwe-Saint-Pierre, à l'initiative du Service public fédéral des Affaires étrangères. Son édification est le résultat du travail salutaire de Ibuka, une association regroupant chez nous des survivants du génocide tutsis. Le second est une plaque commémorative placée, le 7 avril 2004, sur la place Poelart (1000 Bruxelles), à l’initiative d’Ibuka et le soutien du Service public fédéral de la Justice. Prochainement, un monument digne de ce nom sera encore inauguré sur la même place, devant le Palais de justice.

Monument de Woluwe-Saint-Pierre
Croisement de l'avenue Vandendriessche et de la rue Devroye
1150 Bruxelles

Plaque commémorative
Place Poelart
1000 Bruxelles


Ce texte est extrait du livre

Guide des résistances à l'extrême droite
de Manuel Abramowicz
éditions Labor, 2005.

© RésistanceS – www.resistances.be - Bruxelles – Belgique – le 6 avril 2006

 

 

Pour plus d’informations sur le génocide tutsis et le devoir de mémoire à son égard :

Ibuka - Mémoire & Justice
58 rue de la Prévoyance
1000 Bruxelles
Tél et télécopie : 02-513.21.44
info@ibuka.net
www.ibuka.net

 

Nouveau sur le site www.resistances.be :

Déclaration commune à l'occasion des commémorations du génocide des Tutsi et du génocide des Arméniens