Dixième commémoration du génocide des Tutsi commis au Rwanda en 1994

Pourquoi cette commémoration ?
Un texte explicatif de l’association IBUKA

"N'oubliez pas que cela fut,
Non, ne l'oubliez pas:
Gravez ces mots dans votre cœur.
Pensez-y chez vous, dans la rue,
En vous couchant, en vous levant;
Répétez-les à vos enfants.
Ou que votre maison s'écroule,
Que la maladie vous accable,
Que vos enfants se détournent de vous."

Primo LEVI, extrait de son livre « Si c'est un homme ».

 


Un enfant survivant… (photo : IBUKA).

1994-2004. Cela fait déjà dix ans qu'au Rwanda, en cent jours seulement, plus d'un million de personnes (hommes, femmes, bébés, enfants, personnes âgées, sans aucune distinction) ont été massacrées sur l'ensemble du territoire du pays pour la simple raison qu'ils sont Tutsi. Pour d'autres motifs, soit d'opposition politique, soit de refus de collaborer aux crimes, soit d'assimilation aux Tutsi, d'autres rwandais ainsi que des étrangers (belges notamment) furent assassinés.

Le génocide des Tutsis au Rwanda a été le dernier génocide du XXème siècle. Planifié de longue date et organisé essentiellement sous les ordres du "Hutu Power", ce crime des crimes contre l'Humanité se déroula à l'ombre de la diplomatie internationale et sur fond de guerre d'influence hégémonique entre pays occidentaux qui perdure, du reste, jusqu'aujourd'hui dans la région des Grands Lacs Africains.

Certains de ces pays, tels que la Belgique et les Etats-Unis, ainsi que l'ONU ont reconnu en partie leur part de responsabilité dans le génocide des Tutsi ou, dans le cas de la France notamment, cette responsabilité a été mise en évidence par des enquêtes indépendantes. Néanmoins, très peu d'actions concrètes de réparation sont entreprises en faveur des victimes survivantes qui continuent à faire face aux conséquences multiples et multiformes du génocide, aux discours négationnistes banalisant la gravité du crime, aux tentatives d'occultation de la réalité des horreurs qu'elles ont vécues ainsi qu'aux nombreuses attaques de culpabilisation des victimes par ceux-là mêmes qui ont perpétré le génocide des Tutsi et veulent le faire oublier et en effacer les traces.

C'est pourquoi il est impératif d'entretenir la flamme de la mémoire du génocide des Tutsi pour rappeler à l'Humanité que, malgré les bonnes résolutions et les discours qui ont suivi les génocides des Arméniens et des Juifs, il y eut un autre génocide. Il est primordial, pour éduquer les générations futures au respect de la vie humaine, d'entretenir cette mémoire et d'élaborer les moyens adéquats de répression et de prévention contre toute tentative de génocide ou d'acte génocidaire.

IBUKA apporte sa contribution à cette construction de la mémoire à travers les activités de la 10e commémoration auxquelles elle vous convie.

Pour consulter le programmes complet de cette dixième commémoration : www.ibuka.net

IBUKA - Mémoire et Justice asbl
Rue de la Prévoyance, 58
1000 Bruxelles
Tél/Fax : +32 (0)2 513 21 44
Courriel : info@mail.com
Site Internet : www.ibuka.net

© RésistanceS – Bruxelles – Belgium – février 2004

Sommaire de ce dossier

Le dernier génocide du XXème siècle
Pourquoi ce dossier ?
Par Manuel ABRAMOWICZ, coordinateur de la rédaction de RésistanceS.

Idéologie raciste et génocide
Rappel historique du protectorat allemand, en passant par le mandat colonial belge, jusqu’au Hutu Power à la base du génocide de 1994
Par Charles JIMOMO, membre de la rédaction de RésistanceS

Appel pour la vérité, la justice et le souvenir
Un appel lancé par RésistanceS et l’association IBUKA, déjà signé par plusieurs dizaines de citoyens, des hommes et des femmes politiques, des intellectuels, des avocats, des enseignants,… (Josy Dubié, Alain Destexhe, Michel Guilbert , Alain Glucksman, Ural Manço, Jean-Philippe Schreiber, Marie-Paule Eskenazi, Jean-Marie Dermagne, Michel Mahmourian…).

Dixième commémoration du génocide des Tutsi commis au Rwanda en 1994
Pourquoi cette commémoration ?
Un texte explicatif de l’association IBUKA


Pour en savoir plus…
Une liste d’ouvrages nécessaires pour bien comprendre le génocide des Tutsis du Rwanda.

Une saison de machettes
Nadia Geerts a lu le livre de Jean Hatzfeld

Des photographies exceptionnelles
Ce dossier est illustré par des photographies exceptionnelles de Bruce Clarke et des photos transmises par l’asbl IBUKA.

Une génocide toujours au coeur de l'actualité (avril 2005)
Il y a maintenant onze années que l’abominable fut commis au centre de l’Afrique. Un génocide y fut planifié et organisé contre tout un peuple. Avec le silence des Occidentaux. Avec la complicité de certaines de leurs puissances… Un film rappelle cette tragédie.

Rwanda 1994-2009 : du racisme au génocide (avril 2009)

 


© Photo : Bruce Clarke