[HOME] [LE COMBAT]

Combat culturel

Immigrés? Comment 'les' nommer?

Comment nommer les choses ? Comme dénommer des groupes humains particuliers ou communs ? Telles sont les questions que se posent souvent les journalistes, les sociologues, les politiques... Exemple : une personne née de parents d’origine étrangère est-elle un immigré, un enfant d’immigré, un allochtone, un autochtone ou un nouveau Belge ? Pour être plus précis, reprenons les définitions du dictionnaire.

  • Immigré : qui est venu de l’étranger, par rapport au pays qui l’accueille (immigration : entrée dans un pays de personnes non autochtones qui viennent s’y établir, généralement pour y trouver un emploi).
  • Allochtone : qui provient d’un endroit différent.
  • Autochtone : qui est issu du sol même où il habite, qui est censé n’être pas venu par immigration ou n’être pas de passage.
  • Quant au terme "Nouveau Belge", celui-ci est récemment apparu pour désigner les personnes devenues Belges par naturalisation (l’extrême droite préfère parler de "Belges de papiers" !).

Les définitions sont précises. Pourtant maintes fois, il est désobligeant de lire dans la presse écrite ou d’entendre à la radio et à la télévision le mot immigré lorsque l’on parle de jeunes nés ici de parents originaires de l'étranger.

Une fois pour toutes parlons correctement... cessons d'utiliser le mot immigré ou encore allochtone.

Extrait d’« Azimut » (n°425, 19 mai 1998), une rubrique politico-interactive de la revue juive belge "Regards".

Sur le même sujet, lire aussi sur ce site : Le français d'abord ! un texte du journaliste français Guy Konopniki.