[HOME] [INFO]

 

Un autre danger pour nos libertés : l’extrême droite chrétienne intégriste

Le retour des fous de Dieu…

 


© Dessin Stiky / RésistanceS 97

« Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas », avait prédit André Malraux. Divers événements ayant déjà accompagné ce début de siècle ne démentiront pas les propos visionnaires de l’écrivain français. Le constat est désormais évident. Aujourd’hui, le retour en force du religieux, de son identité et de ses nouvelles croisades sociétaires menées par l’extrême droite notamment, est une évidence.

Avant sa finalisation, la Constitution européenne s’est retrouvée au centre d’une polémique au sujet des interprétations concernant les origines chrétiennes de l’Europe en construction. Les partisans du « non » à l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne évoquent systématiquement comme argument majeur le caractère majoritairement musulman de la population turque. La pression des religieux, par divers lobbies interposés, intervient dans énormément de débats de société, sur l’euthanasie, l’adoption, l’interruption volontaire de grossesse, le mariage homosexuel…. Du même coup, ces débats se radicalisent.

Bien entendu, religieux ne signifie pas automatiquement intégriste. Cependant, les plus offensifs en matière de religion se comptent désormais chez les plus « réacs » des adeptes.


L’intégrisme se conjugue au pluriel

De nos jours, si l’on parle d’intégrisme, le néophyte pense immédiatement aux intégristes musulmans. Il a raison et tort à la fois. La montée en puissance, y compris en Europe, des fondamentalistes de l’Islam le plus orthodoxe (et totalement à l’opposé des principes de base de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme) est une évidence qu’aucun angélisme ne pourra camoufler longtemps. Toutefois, l’intégrisme n’est pas un produit de fabrication d’exclusivité islamique. Il peut également être juif, bouddhiste, hindouiste, catholique, protestant, orthodoxe ou même… laïque !

En règle générale, tous les fondamentalismes religieux, comme les sectes d’ailleurs, prônent les mêmes préceptes : retour à l’origine première des textes dogmatiques, repli communautaire, coupure nette ou limitation extrême des relations avec l’extérieur, construction d’une vision mythifiée pour expliquer la création du monde, mise à l’index des théories scientifiques sur l’origine de l’homme, proclamation de l’opposition radicale à la séparation des pouvoirs politique et religieux… Des procédés fort proches de ceux de l’extrême droite.

Rejetant la modernisation de l’Eglise (enclenchée depuis Vatican II), les intégristes chrétiens sont nombreux dans les rangs du nationalisme d’ultradroite. Ces fous de Dieu ont même souvent été les pivots centraux de partis néofascistes. A la direction du Front national français, comme dans celle du Vlaams Blok/Belang ou celle du FN belge, siègent des intégristes patentés. Des élus frontistes comme blokkers défendent eux aussi, dans les parlements démocratiques, les valeurs de l’ordre moral visant à sauver l’Occident chrétien d’unanéantissement programmé par le « lobby cosmopolite », c’est-à-dire les Juifs, leurs pires ennemis.

Jusqu’au sommet du pouvoir
L’une des tendances politiques les plus actives au cœur du militantisme du FN français est celle des cathos intégristes. En Belgique, des dirigeants de la Fraternité Saint-Pie X (rassemblant les fidèles de feu Monseigneur Lefebvre, excommunié par Rome) ont lancé une véritable OPA sur le FN de Daniel Féret. L’un de ses premiers conseillers politiques et l’un de ses premiers députés fédéraux provenaient de ce mouvement intégriste, déjà propriétaire du groupe de pression Pro Vita, spécialiste dans les principales campagnes visant à combattre la dépénalisation de l’avortement. Par ailleurs, de nos jours, cette Fraternité se revendique toujours des enseignements des régimes dictatoriaux nationaux-chrétiens de jadis, celui d’Antonio Salazar, du général Franco, du maréchal Pétain et du général facho-libéral Augusto Pinochet.

L’extrême droite politique et les intégristes chrétiens adulent aussi souvent les mêmes idéologues, notamment les antisémites Charles Maurras et Henry Coston.

Outre la « Fraternité » déjà citée, d’autres structures intégristes catholiques fricotent aujourd’hui régulièrement avec l’extrême droite et partagent une majorité de ses idéaux. C’est le cas de l’association Belgique & Chrétienté, de l’Opus Dei, des Légionnaires du Christ, de la Milice de Jésus-Christ, des Chevaliers de Saint-Michel et de Saint-Georges et de divers autres ordres de chevalerie semi-clandestins toujours voués à la défense de l’Occident chrétien. Dont certains ont des liens directs avec des cercles de partis de pouvoir, dans des cénacles politiques nationaux comme au niveau du Parlement européen. Les fous de Dieu rêvent d’une nouvelle inquisition et préparent, selon leur fantasme, les prochaines guerres de religion… La mobilisation doit être générale pour empêcher ce retour dans le passé sinistre de notre Humanité.

Manuel ABRAMOWICZ


© RésistanceS – www.resistances.be - Bruxelles – Belgique – Mise en ligne sur le site de RésistanceS : 3 juillet 2005. Cet article a également été publié dans le numéro de juin 2005 de « La Gauche », un mensuel belge « agissant pour des lecteurs remuants » www.sap-pos.org / lagauche@sap-pos.org / 20 rue Plantin, 1070 Bruxelles).

 


 

Quelques livres sur ce sujet

RésistanceS, vous propose, ci-dessous, quelques ouvrages incontournables pour mieux comprendre l’intégrisme chrétien, mais également celui des autres religions. Ces ouvrages attestent également que comme l’extrême droite, les intégrismes prônent la création d’une société autoritaire et constituent une menace pour nos libertés. Raison pour laquelle RésistanceS a choisi de s’y intéresser. Une sélection de RésistanceS.be

 

Pour commander ce livre

http://www.amazon.fr

Tirs croisés : La Laïcité à l'épreuve des intégrismes juif, chrétien et musulman
de Caroline Fourest et Fiammetta Venner, éditions Calmann-Lévy, 2005, 425 pages.

Les auteures, journalistes d’investigation, s'efforcent de montrer que l'intégrisme musulman pointé du doigt lors des attentats du 11 septembre 2001 n'est que la partie la plus visible d'une nébuleuse intégriste qui touche aussi bien le christianisme que le judaïsme. Cet intégrisme tous azimuts n'hésite pas à recourir à la violence pour promouvoir ses positions sur des sujets comme l'homosexualité, l'avortement ou les droits des femmes et se caractérise par une intolérance culturelle et un refus des différences générateur de haine sociale. Selon les auteures, le conflit réel oppose non pas l'islam aux pays occidentaux, mais l'internationale des théocrates aux démocrates (notice de présentation réalisée par les éditeurs).

 

 

 

Pour commander ce livre

http://www.amazon.fr

La Loi de Dieu contre la liberté des hommes : Intégrisme et fondamentalisme
de Jean-Louis Schlegel, éditions Le Seuil, 2003, 142 pages.

Au début du XXIe siècle, un spectre imprévu hante le monde : c'est celui des intégrismes et des fondamentalismes religieux. Que la religion vive ou survive, très bien. Mais qu'elle prétende mettre la loi de Dieu au-dessus de la liberté des hommes, voilà qui paraît inadmissible. Il faut pourtant essayer de comprendre comment et pourquoi les grandes traditions religieuses, monothéistes en particulier, voient aujourd'hui une partie de leurs adeptes basculer dans des formes de contestation radicales de la société moderne, dans des formes de croyance archaïques, dans des croisades et des guerres ‘’saintes". Ce livre tente de saisir, sous des angles multiples, la logique qui sous-tend les fondamentalismes et les intégrismes, leur "problème" avec la modernité. Et du même coup, comment ils sont eux-mêmes un produit typique de ce qu'ils rejettent.

Jean-Louis Schlegel, l’auteur de ce livre, est sociologue des religions, est éditeur et membre du Comité de direction de la revue ‘’Esprit’’. Il est l’auteur de l’ouvrage ‘’Religions à la carte’’, édité chez Hachette, en 1995 (notice de présentation de l'éditeur).

 

 

Pour commander ce livre

http://www.amazon.fr

Les bas-fonds de l'imaginaire : Fascisme, intégrisme, ésotérisme et manipulation
de Daniel Beresniak, éditions Detrad, 1995, 223 pages.

Face à l’intégrisme, les réponses peuvent être politique, sociologique, théologique… et également psychologique. L’auteur de ces ‘’Bas-fonds’’ est psychanalyste. Daniel Béresniak apporte donc un éclairage psychologique sur les intégristes. Dans un entretien accordé en 2001, à l’hebdomadaire français ‘’Le Nouvel Observateur’’, il dira, entre autres, ‘’Les intégristes n’aiment pas le corps et se méfient du plaisir. Ce sont des psychorigides aux désirs refoulés. Et qui s'interdit de jouir ne supporte pas que l'autre jouisse’’. Pour lui, les ‘’intégristes religieux sont des frustrés qui souffrent de mal-être – ou de mal-à-être – et qui manquent de confiance en eux. La frustration, c'est le manque de puissance, et plus précisément le manque de puissance virile. Ce que Wilhelm Reich appelait ‘’la peste émotionnelle’’’’. Rien d’étonnant alors de retrouver dans l’extrême droite beaucoup d’intégristes, et de retrouver dans les groupes sectaires religieux de nombreux militants d’extrême droite (MAZ).

 

Pour commander ce livre

http://www.amazon.fr

Traité d'athéologie : Physique de la métaphysique
de Michel Onfray, éditions Grasset, 2005, 281 pages.

Les trois monothéismes, animés par une même pulsion de mort généalogique, partagent une série de mépris identiques : haine de la raison et de l'intelligence ; haine de la liberté ; haine de tous les livres au nom d'un seul ; haine de la vie ; haine de la sexualité, des femmes et du plaisir ; haine du féminin ; haine des corps, des désirs, des pulsions. En lieu et place de tout cela, judaïsme, christianisme et islam défendent : la foi et la croyance, l'obéissance et la soumission, le goût de la mort et la passion de l'au-delà, l'ange asexué et la chasteté, la virginité et la fidélité monogamique, l'épouse et la mère, l'âme et l'esprit. Autant dire la vie crucifiée et le néant célébré... En philosophie, il y eut jadis une époque "Mort de Dieu". La nôtre, ajoute Michel Onfray, serait plutôt celle de son retour. D'où l'urgence, selon lui, d'un athéisme argumenté, construit, solide et militant.

Michel Onfray, né en 1959, a écrit une trentaine de livres dans lesquels il formule un projet hédoniste éthique (‘’La sculpture de soi’’, prix Médicis 1993), politique (‘’Politique du rebelle’’, 1997), érotique (‘’Théorie du corps amoureux’’, 2000), pédagogique (‘’L'antimanuel de philosophie’’, 2001) ; épistémologique (‘’Féeries anatomiques’’, 2003), esthétique (‘’Archéologie du présent’’, 2003) (notice de présentation de l'éditeur).

 

Pour commander ce livre

http://www.amazon.fr

Une alliance contre nature, catholicisme et intégrisme : la semaine sociale de Bordeaux 1910 de Maurice Blondel, éditions Lessius, Bruxelles, 2000, 252 pages.

Ce livre a été écrit, en 1910, sous le pseudonyme de ‘’Testis’’ par Maurice Blondel. Préfacée par monseigneur P. Henrici, cette présente édition comporte une introduction historique de M. Sutton. Ce livre est souvent présenté, à juste titre, comme étant une ‘’oeuvre de circonstance pour la défense du catholicisme social face aux attaques de l'intégrisme’’. Depuis sa première édition, en 1910, il paraît qu’il serait toujours d’actualité. C’est vous dire que l’intégrisme n’aurait pas beaucoup changé et présenterait toujours son même visage rétrograde, conservateur et revendiquant une société d’une autre ère. Dans ce livre, Maurice Blondel (une référence intellectuelle dans le monde chrétien progressiste) analyse de façon subtile les mécanismes et les procédés intellectuels de l'intégrisme. Il démonte - point par point - les racines philosophiques de celui-ci. Outre sa résistance à l’intégrisme de la pire espèce, ce livre est une plongée dans l’Histoire du mouvement des catholiques sociaux (MAZ).

 

Pour commander ce livre

http://www.amazon.fr

Integrisme et catholicisme intégral de Emile Poulat, éditions Castermann, Paris, 1969.

Emile Poulat livre ici une enquête au coeur de l’un des plus terribles réseaux secrets de l’Eglise catholique. Actif sous le pontificat du pape Pie X (désigné en 1903), ce réseau se nomme la "Sapinière". Son fondateur et meneur est monseigneur Benigni. Cette organisation clandestine - de capacité internationale - avait pour objet de lutter contre la modernisation de l’Eglise et l’adapation de ses valeurs à la société contemporaine. Les cibles de la "Sapinière" : les catholiques soupçonnés de modernisme. Des opérations de renseignements furent ordonnées par Mrg. Benigni. Ce livre est une passionnante étude sur les nostalgiques de l’Inquisition, toujours bien en place au sommet des autorités vaticanes (MAZ).

 

Pour commander ce livre

http://www.amazon.fr

L'Opus Dei : Enquête sur une église au coeur de l'Eglise de Bénédicte Des Mazery et Patrice Des Mazery, éditions Flammarion, 2005.

Ses détracteurs parlent de ‘’sainte mafia’’ ou encore de ‘’maçonnerie blanche’’. Et dans le ‘’Da Vinci Code’’, l'Opus Dei est présenté comme une organisation machiavélique n'hésitant pas à tuer pour protéger les mystères gardés par le Vatican. Mais qu'en est-il au juste ? Journalistes, nous avons voulu découvrir le vrai visage de l'Œuvre de Dieu, cette institution de l'Eglise catholique dont le fondateur, l'Espagnol Escriva de Balaguer, a été canonisé en 2002. Malgré le refus de ses responsables de nous ouvrir leurs portes, nous avons enquêté pendant deux ans à Paris, en Espagne et en Angleterre, recueillant de nombreux témoignages d'anciens membres. Au cours de notre immersion dans l'histoire, la doctrine et la structure de cette organisation repliée sur elle-même, nous avons pu constater que son emprise sur ses membres est préoccupante et qu'elle poursuit une réelle quête de pouvoir la menant à entretenir des rapports étroits avec différents milieux décisionnaires, telles les universités ou les entreprises. Aujourd'hui, forte de la sanctification de son fondateur, l'Opus Dei s'organise et progresse à la façon d'un mouvement puissant et secret au cœur même de l'Eglise catholique. Son objectif est clair: faire triompher l'Occident chrétien. Par tous les moyens ?

Patrice des Mazery est journaliste et grand reporter à Canal Plus. Bénédicte des Mazery, journaliste, est également écrivain (notice de présentation de l'éditeur).

 

Quelques livres sur ce sujet

RésistanceS, vous propose, ci-dessous, quelques ouvrages incontournables pour mieux comprendre l’intégrisme chrétien, mais également celui des autres religions. Ces ouvrages attestent également que comme l’extrême droite, les intégrismes prônent la création d’une société autoritaire et constituent une menace pour nos libertés. Raison pour laquelle RésistanceS a choisi de s’y intéresser.

Une sélection de RésistanceS.be


Pour plus d’informations sur ce sujet

Lisez « Golias » : l’empêcheur de croire en rond !

Il existe heureusement, à côté de ces intégristes d’extrême droite que nous venons de décrire dans l’article ci-contre, d’autres courants au sein de la mouvance catholique. Parmi ceux-ci, des prêtres, des religieuses, des laïcs et des pratiquants de base d’un grand courage. Durant l’occupation nazie de l’Europe, ils furent des milliers à agir dans la Résistance. Beaucoup ont sauvé des milliers de Juifs de la déportation vers les camps de la mort. Aujourd’hui, mouvements antiracistes et antifasistes comptent toujours dans leurs rangs des chrétiens progressistes.

Dans ce courant-là de l’Eglise, il y a « Golias ». Edité à partir de la France, « Golias » est un journal de la résistance et de l’opposition catholique à l’intégrisme, au racisme, à l’extrême droite, au sexisme, au négationnisme… Composé d’une équipe de journalistes d’investigation, mené par l’infatigable Christian Terras, « Golias » est le grain de sable qui permet d’empêcher le rouleau compresseur du conservatrisme le plus rétrograde d’agir sur l’ensemble du monde chrétien. Proposant un mensuel d’une grande qualité (« Golias magazine ») et des ouvrages des plus utiles à nos combats, « Golias » est la meilleure référence dans ce domaine.

Lisez et soutenez le plus vite possible ce journal qui se revendique comme étant « l’empêcheur de croire en rond ».
(M.AZ)

Golias
BP 3045
69 605 Villeurbanne Cedex
France
Tél: 00-33-478.038.747
redaction@golias.fr
www.golias.fr