[HOME] [INFOS]

Un dossier de RésistanceS
Dernière réactualisation : 12 janvier 2008

 

Palest.Aff.JCR.jpg (17149 bytes)Depuis le mois de mars 2001, l’Etat d’Israël est gouverné par un gouvernement des plus hétéroclite. Mené par le militariste-faucon Ariel Sharon (leader de la tendance ultranationaliste du Likoud), il a reçu l’aval de l’aile social-démocrate du parti travailliste, malgré l’opposition ferme de la gauche israélienne. Pour former l’actuel gouvernement d’" union nationale(iste) ", les deux grands partis israéliens se sont alliés à deux formations d’extrême droite. Celles-ci sont caractérisées par leurs discours racistes à l’égard des Palestiniens et leurs multiples déclarations belligérantes envers les capitales des Etats arabes voisins. Les adeptes d’une solution radicale pour régler le problème israélo-palestinien sont (de retour) au pouvoir en Israël.

Présentation et justification de ce dossier
En février 2000, contre l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite en Autriche, des milliers de citoyens européens - et les organisations juives - se sont mobilisés. La majorité des gouvernements européens se sont opposés et ont organisé une riposte efficace à la coalition FPÖ-ÖVP. Louis Michel (PRL), notre ministre des Affaires étrangères, a également mené un rude combat pour que l’ancien dictateur Augusto Pinochet se retrouve, un jour ou l’autre, devant un tribunal, pour répondre de ses crimes commis au Chili après le putsch militaire qu’il organisa, avec le soutien des Etats-Unis, en septembre 1973. Mais contre l’actuel gouvernement israélien, composé de deux partis d’extrême droite, ultranationalistes, populistes et racistes… que font-ils faire ?

Après la déroute électorale du travailliste Ehud Barak, Ariel Sharon a formé un gouvernement d’union nationale. Un gouvernement hétéroclite marqué par le retour de l’extrême droite juive aux affaires de l’Etat.

En Belgique, avec une identique situation politique, cela aurait donné un gouvernement dirigé par feu Paul Vanden Boeynants (aile ultradroite du PSC), composé par feu Jean Gol (PRL), Gérard Deprez (ex-PSC, actuel président du fantomatique MCC), Philippe Moureaux (PS), Wilfried Martens (CVP), Bert Anciaux (Volksunie)… ainsi que le docteur Daniel Féret (président du Front national) et Philip Dewinter (dirigeant du Vlaams Blok)… En France, Lionel Jospin (PS) se serait retrouvé sous la conduite de Charles Pasqua (RPF), avec Bruno Mégret (Mouvement national républicain) et Jean-Marie Le Pen (FN) comme coéquipiers !

Alors que faire contre ce gouvernement israélien de droite-social-démocrate-extrême droite ? Manifester dans les rues de Bruxelles, comme le 20 février 2000, contre le gouvernement droite-extrême droite autrichien ?

Etonnement, les réactions de protestations sont plus timides envers le gouvernement de Jérusalem que contre celui de Vienne. Deux poids deux mesures ? Une chose est sûre : les droits légitimes des Palestiniens et la création de leur Etat indépendant ne sont pas inscrits à l’agenda. Pendant ce temps, avec un discours antisémite, les mouvements palestiniens et arabes les plus extrémistes (nationalistes et intégristes, du Hamas par exemple) poursuivent le combat fou pour bouter tous les Juifs hors du Proche-Orient. L’attitude des colons et autres faucons du " Grands Israël " fait aussi montée la tension et alimente les discours de haine.

Extrême droite, racisme, antisémitisme, expulsion, exclusion, apartheid,… sont à nouveau à l’ordre du jour dans cette région fragile du globe. C’est pour toutes ces raisons que " RésistanceS " vous propose ce nouveau dossier. Il sera régulièrement réactualisé par divers documents.

Manuel ABRAMOWICZ
14 mars 2001

 

 

 

 


NOUVEAU La « question juive » divise l'extrême droite (03/01/2008)

NOUVEAU De Tel Aviv à Schaerbeek, banalisation de l'extrême droite (05/11/2006)

NOUVEAU Des ''immigrés'' nationalistes sur des listes démocratiques (27/08/2006)

Sommaire du dossier

bol.gif (263 bytes) Présentation du dossier

bol.gif (263 bytes) Dérive sectaire dans la Communauté juive. Radio Judaïca et "Désinfo Café" calomnient. Communiqué du CCLJ.

bol.gif (263 bytes) Israël : l'extrême droite revenue en force au pouvoir ! Communiqué de presse de l'Union des progressistes juifs de Belgique (27 février 2003).

bol.gif (263 bytes) Israël : l'extrême droite au pouvoir ! Des Juifs belges protestent.

bol.gif (263 bytes) La guerre des mots, le retour des nazis ? Une analyse publiée dans le mensuel de réflexion « La Revue Nouvelle » par un membre de notre rédaction.

bol.gif (263 bytes) Les retombées de l’Intifada II et des attentats du 11 septembre continuent à être exploitées abondamment en coulisses.

bol.gif (263 bytes) Contre l’extrême droite israélienne au pouvoir, l’Union des Progressistes Juifs de Belgique (UPJB) réagit, communiqué de presse du 8 mars 2001.

bol.gif (263 bytes) L’extrême droite au pouvoir en Israël : réaction du Parti socialiste francophone de Belgique, communiqué de presse du 19 mars 2001.

bol.gif (263 bytes) L’extrême droite belge "antisioniste" : une enquête de la revue " Regards ".

bol.gif (263 bytes) Les réseaux antisionistes néonazis : rappel du soutien hypocrite d’organisations d’extrême droite racistes aux Palestiniens.

bol.gif (263 bytes) Droit de réponse d’Hervé Van Laethem : dirigeant du Mouvement Nation et du groupe Intifada européenne.

bol.gif (263 bytes) Enquête chez les Juifs d’extrême droite dans la Diaspora et sur les électeurs juifs du Vlaams Blok. (articles de la revue " Regards ")

bol.gif (263 bytes) Le retour du "complot juif" : alimentée par l'intifada, la propagande "antisémite" prend de l'ampleur dans la presse palestinienne mais également dans celle des Etats voisins.

bol.gif (263 bytes) Résistances arabes au négationnisme et à l’antisémitisme : Appel d’intellectuels arabes contre le colloque " Révisionnisme et Sionisme ".

Emad Aqel.gif (9043 bytes) S.Ah.Yasin.gif (16766 bytes)

Hamas.logo.gif (31497 bytes)
Photo de Emad Aqel et d'Ahmad Yasin (à droite), respectivement , leader de la branche militaire du Hamas et dirigeant de cette organisation palestinienne intégriste
et antisémite.