[HOME] [INFO]

 

Le cardinal Joos n'a finalement pas participé à la conférence dans les milieux d'extrême droite

Le 9 mai dernier, Nadia Geerts, chroniqueuse à RésistanceS, informait les abonnés de la RIN que le Cardinal Gustaaf Joos participerait, dans les jours à venir, à une conférence dans les milieux d'extrême droite. Suites.

Notre dernière RésistanceS-Info-Net, datée du 9 mai dernier, rendait compte de l'invitation faite par le groupement Belgique & Chrétienté au Cardinal Gustaaf Joos pour produire une conférence.

Cette information fut relayée par les médias, notamment par une séquence au journal télévisé de RTL-TVi, séquence au cours de laquelle le Cardinal disait ne rien savoir sur l'orientation politique du groupe mené par Alain Escada (anciennement FN, puis FNB, avant d'occuper une place de choix dans l'Eglise de la Fraternité Saint-Pie X -excommuniée par le Vatican).


L'information sur Joos fut relayée par les médias. Le Cardinal ne s'est jamais présenté à la conférence !

Le Cardinal annonçait également qu'il ne changerait rien à sa participation, "ayant donné sa parole". Mais finalement, le Cardinal Joos n'a pas produit la conférence prévue auprès de ce qu'on peut appeler la branche politique de l'Eglise de la Fraternité Saint-Pie X.

La réunion étant toutefois maintenue, l'organisateur, Alain Escada, a pris la place du conférencier afin d'exprimer tout le mépris qu'il voue à RésistanceS.

Selon l'orateur, RésistanceS est "communiste, d'extrême gauche et d'obédience trotskyste", voire "ennemi de Dieu". Alain Escada, par ailleurs fondateur de l'ancienne revue d'extrême droite "Polémique-Info" qui a accueilli des écrits pronazis louant la Légion SS Wallonie, justifie le revirement du Cardinal par des menaces de mort que l'intéressé aurait reçues.

Escada fustige les journalistes qui auraient diffusé "les propos les plus insultants du communiqué communiste" (sic), et prétend avoir intenté des actions en justice "contre les différents auteurs de cette campagne de diffamation et de calomnies". Qui, quand, comment? Rien n'est dit là-dessus. Tout comme rien n'est dit d'une éventuelle plainte déposée par le Cardinal pour menaces de mort, ce qui aurait apporté le début du commencement d'un crédit au fantasme de la victimisation.

David Lefébure - 21 mai 2004

© RésistanceS – Bruxelles – Belgique


 

 

Lire aussi

Un cardinal chez les fachos (07/05/04)

Danger : homophobie ! Du mépris au fascisme… (27/01/04)

Notre dossier sectes