[HOME][LES INFOS][LA REVUE]

Guerre du Kosovo

SERBOPHILES,
ATTENTION AUX AMALGAMES

En pleine guerre contre la Serbie (1999), des pétitions pour s'opposer aux frappes de l’OTAN ont été diffusées. La plus célébre est celle "Non à la guerre". Parmi ses signataires français: des intellectuels de la Nouvelle Droite et de gauche ! Une autre pétition, celle du journal maurrassien "la Gazette de France" (pro-lepéniste), ne rassemblait, elle que des néofascistes, dont au moins deux Belges : Robert Steuckers (Nouvelle Droite) et Hervé Van Laethem (de la revue néonazie Devenir et aujourd'hui dirigeant du mouvement Nation). Quant à lui, le mensuel bruxellois pro-FN "le Cri du Citoyen", il a mis sur pied le Comité Europe-Serbie Solidarité (localisé à la même adresse).

Attention, ce n’est pas parce qu'une partie de l’extrême droite européenne soutient le dictateur Milosevic (un ex-communiste également soutenu par les néostaliniens du PTB), qu’il y a un rapprochement entre les "bruns" et les "rouges". Comme le répètent obsessionnellement certains. Il serait honnête de reconnaître que l'appui de néofascistes au pouvoir de Belgrade (contre les "Musulmans albanais") n’est d’ailleurs pas généralisé. En effet, le Vlaams Blok est pour sa part totalement albanophile et a soutenu les frappes aériennes contre la Serbie. Pour ces raisons, plusieurs structures d’aide au peuple kosovar se sont activées en périphérie du mouvement nationaliste flamand radical.

De plus, des néofascistes français combattaient aussi dans les rangs de l’UCK par haine des communistes serbes.

Manuel ABRAMOWICZ

Source : "RésistanceS", n° 7, été 1999, p. 5.

[HOME][LES INFOS][LA REVUE]