HOME

 

Extrême droite, droit de vote et populisme

De Haider à De Gucht, en passant par les étrangers de « seconde zone »…

Jorg Haider a décidément le chic, si l’on peut dire, pour faire parler de lui à l’approche des fêtes… L’an dernier, il offrait, bon prince, un sapin de noël à Jean-Paul II – qui l’acceptait sans état d’âme, montrant par là qu’entre hommes forts, on peut toujours s’arranger –, et voilà que cette année, il s’attaque à la cour constitutionnelle autrichienne et à ses juges, menaçant une fois de plus l’Etat de droit. Ce qui le gène ? Une décision de ladite cour, qui complète une jurisprudence vieille de 1976 déjà, et qui impose d’installer des panneaux bilingues (allemand/slovène) à l’entrée des localités comptant plus de 10 % de Slovènes. Outré qu’on puisse ainsi faire droit aux minorités ethniques, il réclame, pêle-mêle, la démission du président de la cour constitutionnelle et l’organisation d’un référendum sur la question.

Séparation des pouvoirs, indépendance de la magistrature, respect de l’Etat de droit, voilà des concepts qui ne semblent guère étouffer Haider, pour qui tout cela pourrait être commodément balayé d’un simple référendum.

Nationalisme et populisme, voilà donc les deux mamelles de l’extrême droite, aujourd’hui comme hier…

Chez nous, tout en se défendant d’avoir la moindre sympathie pour ses collègues du Vlaams Blok, le président du VLD, Karel De Gucht, pratique la même démagogie, lui qui explique être pour le droit de vote des étrangers non-européens, mais devoir voter contre pour respecter le sentiment majoritaire en Flandre… Outre qu’on se demande bien comment il peut ainsi affirmer connaître l’état de l’opinion flamande dans son ensemble, on assiste là, une fois de plus, à un dangereux glissement dans la conception de la fonction politique. Il ne s’agit plus de porter des idées, de les défendre, au besoin en jouant un salutaire rôle de franc-tireur. On est bien loin de l’attitude des parlementaires français votant, en 1981, l’abolition de la peine de mort alors que la population se déclarait encore majoritairement en faveur de cette même peine pour les crimes les plus graves.

Non, il s’agit de donner l’illusion à la population qu’on n’est qu’un exécutant fidèle de ses moindres désirs : Ordonne, cher peuple, et j’exécuterai…et tant pis pour les minorités, et qu’importe si ce que tu demandes entre résolument en porte-à-faux avec les plus élémentaires principes de la démocratie …

Nadia GEERTS

Chroniqueuse du site de RésistanceS
Bruxelles, 21 décembre 2001

 

Voici une zone libre proposée par le site RésistanceSNadia Geerts (membre de notre rédaction) vous proposera sa chronique. Une chronique où seront critiqués des événements essentiels ayant rythmé notre actualité. Sans pudeurs ni tabous.

Nadia a publié récemment un livre chez Labor: "L'ecole à l'epreuve du voile" Plus... (15/9/2006)

Quand l'extrême droite dénonce l'intégrisme (islamique évidemment) 20 décembre 2007
Du racisme et de l'islamophobie 23 décembre 2006
Y a pas de problème... 7 septembre 2006
Y en a marre texte de Nadia Geerts publié dans le Journal du Mardi du 9 décembre 2003
Foulard musulman à l'école. Et si le MRAX faisait fausse route? 10 septembre 2005
Intimidation, harcèlement, insultes, menaces : Le fascisme ? Des idées, mais surtout des méthodes ! (février 2005)
Il est né le nouveau VB (décembre 2004)
Repli communautaire : attention danger ! (juin 2004)
J'aimerais qu'on m'explique (juin 2004)
Quelques considérations sur l’antiracisme (mai 2004)
Sale temps pour les racistes  (décembre 2003)
Cordon sanitaire : In Memoriam ?  (novembre 2003)
Voteront, voteront pas (octobre 2003)
Vive la liberté (juin 2003)
Fachos, machos and Co(ns) : même combat (mai 2003)
Quels cons ! (mars 2003)
Les taupes (novembre 2002)
Des pygmées exposés dans un parc animalier (aout 2002)
Sommet de Séville : cherchez l'humain (juin 2002)
Amère victoire (mai 2002)
Dimanche noir en France (avril 2002)
Racisme: deux poids, deux mesures (février 2002)
Extrême droite droit de vote et populisme (décembre 2001)