HOME

 

Cordon sanitaire : In Memoriam ?

Quand un ancien ministre chrétien tend les bras au Vlaams Blok…

« Soyons clairs, je préfère travailler avec le Blok qu’avec Agalev. J’ai même de meilleurs souvenirs de rendez-vous et de discussions avec les mandataires du Blok. Ils sont souvent compétents et dignes de confiance ».

Déclaration musclée d’un élu du Front national ou autre Front nouveau de Belgique ? Que nenni ! C’est Leo Delcroix, ancien ministre social-chrétien, qui tout récemment s’exprimait ainsi dans le quotidien « Het Nieuwsblad », aussitôt relayé par Yves Leterme, le président du CD&V.

Je serais curieuse d’entendre ce que sont les critères de compétence et de fiabilité qui permettent au sieur Delcroix et à ses acolytes de l’aile droite du CD&V de préférer les tenants de l’extrême droite à ceux de l’écologie politique flamande…

Il est vrai que bon nombre de dignitaires nazis de sinistre mémoire ont rempli leur fonctions criminelles avec une compétence et une fiabilité jamais prise en défaut. Et que l’on retrouve, parmi les mandataires du Blok qui constituent une si plaisante compagnie pour Leo Delcroix, des dignes héritiers de l’antisémitisme et du fascisme, comme en témoigne, par exemple, un article publié en novembre 2002 dans la revue « Dietsland Europa » – publication exprimant régulièrement sa nostalgie de la dictature hitlérienne créée par Karel Dillen, le fondateur du Blok –, et qui accusait les Juifs d’être en passe de commettre un crime contre l’humanité ! L’auteur ? Un coreligionnaire de Dillen au Blok, bien entendu.

Mais peut-être Leo Delcroix préfère-t-il se pencher sur d’épineux dossiers en compagnie de Philip Dewinter, qui a prouvé la finesse de son analyse politique à maintes occasions, comme le lecteur pourra en juger par ces petites phrases pétries, une fois encore, de compétence : « J’ai personnellement beaucoup de respect pour Le Pen et surtout pour la constance de son action. Il fallait avoir du courage pour aller se battre volontairement en Algérie », ou « Si nous voulons l'indépendance de la Flandre, nous devrons ignorer les lois de la Belgique », ou encore « Il faut organiser le retour de la plupart des étrangers extra-européens vers leurs pays d’origine ». Sans même parler des accointances de jeunesse et avérées de Dewinter avec les milieux négationnistes et néonazis, accointances dont la persistance, durant de très nombreuses années, témoigne en effet d’une fiabilité hors du commun…

Mais sans doute que pour l’aile droite du parti social-chrétien flamand, ces « détails » sont de peu d’importance à côté des choses réellement importantes : car, Leo Delcroix le disait déjà en 1993, son parti a en commun avec le Vlaams Blok certaines valeurs, comme son attachement à la famille…
Leo Delcroix ne mentionnait pas, alors, une autre valeur qu’il semble partager avec les blokkers, à savoir un respect tout relatif des lois et une conception toute personnelle du sens civique. Rappelons en effet que l’ancien ministre a été condamné il y a quelques semaines à dix mois de prison, condamnation assortie d’une interdiction d’exercer une fonction publique pendant cinq ans. Motif ? Faux et usage de faux…

Au même moment ou presque, ce sont des représentants de tous les partis démocratiques comptant au moins un parlementaire, à l’exception d’Ecolo, de Spirit et de la NV-A, qui se commettaient le 10 novembre dernier en compagnie de l’extrême droite turque, à l’occasion de la rupture de jeûne organisée par le Conseil de Coordination Belgo-Turc (BTKK), lié aux Loups gris, le mouvement néofasciste turc (auquel appartenait, soit dit en passant, le tueur qui tenta d’assassiner Jean- Paul II au début de son règne papal !). Faut-il y voir la reconnaissance de la compétence et de la fiabilité du lobby antidémocratique turc actif dans nos contrées ? Ou se prendre à espérer que seules la naïveté ou l’ignorance sont responsables de ce qui s’apparente bel et bien à une nouvelle entorse au principe du cordon sanitaire ?

Nadia GEERTS
Chroniqueuse de RésistanceS

© RésistanceS – Bruxelles – 14 novembre 2003

Voici une zone libre proposée par le site RésistanceSNadia Geerts (membre de notre rédaction) vous proposera sa chronique. Une chronique où seront critiqués des événements essentiels ayant rythmé notre actualité. Sans pudeurs ni tabous.

Nadia a publié récemment un livre chez Labor: "L'ecole à l'epreuve du voile" Plus... (15/9/2006)

Quand l'extrême droite dénonce l'intégrisme (islamique évidemment) 20 décembre 2007
Du racisme et de l'islamophobie 23 décembre 2006
Y a pas de problème... 7 septembre 2006
Y en a marre texte de Nadia Geerts publié dans le Journal du Mardi du 9 décembre 2003
Foulard musulman à l'école. Et si le MRAX faisait fausse route? 10 septembre 2005
Intimidation, harcèlement, insultes, menaces : Le fascisme ? Des idées, mais surtout des méthodes ! (février 2005)
Il est né le nouveau VB (décembre 2004)
Repli communautaire : attention danger ! (juin 2004)
J'aimerais qu'on m'explique (juin 2004)
Quelques considérations sur l’antiracisme (mai 2004)
Sale temps pour les racistes  (décembre 2003)
Cordon sanitaire : In Memoriam ?  (novembre 2003)
Voteront, voteront pas (octobre 2003)
Vive la liberté (juin 2003)
Fachos, machos and Co(ns) : même combat (mai 2003)
Quels cons ! (mars 2003)
Les taupes (novembre 2002)
Des pygmées exposés dans un parc animalier (aout 2002)
Sommet de Séville : cherchez l'humain (juin 2002)
Amère victoire (mai 2002)
Dimanche noir en France (avril 2002)
Racisme: deux poids, deux mesures (février 2002)
Extrême droite droit de vote et populisme (décembre 2001)