HOME

 

Une saison de machettes

La vie des cultivateurs est, on le sait, rythmée par les saisons. Il en est de même pour ces cultivateurs hutus des collines rwandaises, qui ont, l’espace d’une saison, troqué les champs contre les marais, la houe contre la machette, le haricot contre le Tutsi, un labeur contre un autre. Ni plus ni moins.

Dans un livre proprement hallucinant, Jean Hatzfeld nous donne à lire les témoignages d’une bande de copains de Nyamata. Des hommes comme les autres, instituteurs, religieux ou cultivateurs, qui ont participé activement au génocide rwandais, d’avril à juillet 1994, et étaient, au moment où les entretiens ont eu lieu, emprisonnés dans un même pénitencier. Des hommes qui n’étaient pour la plupart pas particulièrement racistes, dont l’un d’eux avait même épousé une Tutsie, mais qui ont eu à cœur, en ce printemps sanglant, de faire convenablement le travail qui leur avait été confié, et si possible jusqu’au bout. Des hommes qui ont « coupé » – comme on coupe des haricots – leurs voisins, les membres de leur équipe de football, leurs amis, des femmes, des enfants. Sans épargner ni chercher à épargner personne.

Pourquoi ?
Au fil du livre, des bribes de réponses se dessinent. Parce qu’il est facile d’obéir à une consigne simple. Parce que resquiller pouvait coûter jusqu’à un casier de bière (!). Parce qu’au retour des expéditions de « coupage », il y avait les pillages. Parce que la « solution » qui était proposée à leurs conflits de voisinage leur paraissait « finale ». Parce qu’on ne voyait plus l’homme derrière le Tutsi, mais seulement le « cancrelat » de la propagande anti-tutsie. Parce qu’il est arrivé à ces hommes très naturels quelque chose de « surnaturel ». Parce que, sans que le mot « génocide » ait jamais été prononcé, quelque chose flottait dans l’air depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, que la mort du président Habyarimana a suffit à réveiller en quelques heures. Parce que, pour certains, il y eut une jouissance à tuer, et pour d’autres, plus nombreux, une accoutumance, un processus d’habituation qui fit du « coupage » un geste routinier, une technique à acquérir et pour laquelle on avait plus ou moins de talent.

Une chose est sûre cependant : la contrainte fut loin d’être totale. Si s’insurger ouvertement contre les tueries était passible de mort, on ne risquait rien à traînasser. Et pourtant, le zèle de ces tueurs ne s’est jamais démenti. Et près de dix ans plus tard, leurs regrets paraissent très relatifs, comme si seule l’Histoire leur avait donné tort ; comme si n’existait aucun moyen de savoir, à l’époque, si les horreurs qu’ils commettaient appartenaient au domaine du bien ou à celui du mal.

Alors que les rescapés ont vue leur vie brisée, alors qu’ils sont hantés, de jour comme de nuit, par le cauchemar des tueries, ces génocidaires sont confiants dans l’avenir. Ils espèrent regagner leur village, demander et recevoir le pardon des rescapés, et que la vie reprenne, comme avant. Exactement comme avant. Leur naïveté fait froid dans le dos.

Nadia GEERTS

« Une saison de machettes », de Jean Hatzfeld, Récits, Editions du Seuil, 2003

© RésistanceS – mars 2004

Consultez aussi notre dossier Rwanda 1994-2004, le dernier génocide du XXème siècle


Voici une zone libre proposée par le site RésistanceSNadia Geerts (membre de notre rédaction) vous proposera sa chronique. Une chronique où seront critiqués des événements essentiels ayant rythmé notre actualité. Sans pudeurs ni tabous.

Nadia a publié récemment un livre chez Labor: "L'ecole à l'epreuve du voile" Plus... (15/9/2006)

Quand l'extrême droite dénonce l'intégrisme (islamique évidemment) 20 décembre 2007
Du racisme et de l'islamophobie 23 décembre 2006
Y a pas de problème... 7 septembre 2006
Y en a marre texte de Nadia Geerts publié dans le Journal du Mardi du 9 décembre 2003
Foulard musulman à l'école. Et si le MRAX faisait fausse route? 10 septembre 2005
Intimidation, harcèlement, insultes, menaces : Le fascisme ? Des idées, mais surtout des méthodes ! (février 2005)
Il est né le nouveau VB (décembre 2004)
Repli communautaire : attention danger ! (juin 2004)
J'aimerais qu'on m'explique (juin 2004)
Quelques considérations sur l’antiracisme (mai 2004)
Sale temps pour les racistes  (décembre 2003)
Cordon sanitaire : In Memoriam ?  (novembre 2003)
Voteront, voteront pas (octobre 2003)
Vive la liberté (juin 2003)
Fachos, machos and Co(ns) : même combat (mai 2003)
Quels cons ! (mars 2003)
Les taupes (novembre 2002)
Des pygmées exposés dans un parc animalier (aout 2002)
Sommet de Séville : cherchez l'humain (juin 2002)
Amère victoire (mai 2002)
Dimanche noir en France (avril 2002)
Racisme: deux poids, deux mesures (février 2002)
Extrême droite droit de vote et populisme (décembre 2001)