RésistanceS 03-06-2008

Le texte ci-dessous a également été publié dans le quotidien belge La Libre Belgique du mardi 3 juin 2008 sous le titre : « Inacceptable d’être taxés de ''racistes'' »

Islam, racisme, intégrisme, port du voile...

Un débat polémique,
sans ostracisme ni mise à l'index !


Paris, dimanche 1er juin 2008, scène de rue © Photo : Manuel Abramowicz - RésistanceS


Être vigoureusement critique (de façon raisonnée) envers certaines pratiques religieuses et/ou communautaires et être radicalement contre le racisme (tous les racismes et discriminations !) n’est pas incompatible. Mais la critique à laquelle se livrent actuellement entre eux des militants sincères de l’antiracisme au sein de différentes associations, dans les médias, sur des sites et blogs ou par livres interposés nous paraît de plus en plus inutilement agressive et nous oblige à clarifier la position de RésistanceS, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite, à ce sujet.

Il ne peut être question pour nous d’accepter que soient taxés de « racistes » (de façon démagogique, à charge, par analogie et de manière généraliste) toutes les personnes qui se livreraient à une critique des fondamentalismes religieux et communautaristes, au nom de ce que ces intégrismes seraient issus d’une partie de la population souffrant déjà de racisme. Il nous semble évident que le racisme (comme le sexisme, l'homophobie...) doit être combattu, sans pour autant que ce combat ne rende plus légitimes les actes des victimes pouvant être critiqués, voire condamnés, sur le plan moral ou autre. En effet, on peut être victime de... et auteur de ... Logique qui a trop souvent été occultée - au nom d'un antiracisme fonctionnant sur le mode d'un réflexe conditionné - par les bien-pensants, le politiquement correct – de la « morale progressiste », BCBG ou « bobo » - et parfois même une rhétorique antiraciste... fondamentaliste !

Le racisme a ceci de terrible qu’il vise les personnes non pas en fonction de leurs choix ou de leurs idées mais en fonction de leurs origines ethniques, de leur lieu de naissance, de celui de leurs parents... En agissant de la sorte, le raciste sort des normes communes qui promulguent l’égalité en droits et en valeur.

Les pratiques religieuses et communautaires ne peuvent être considérées comme liées à l’ethnicité d’une personne sous peine d’enfermer chacun dans un déterminisme destructeur de la liberté. La critique de ces pratiques ne peut donc relever directement du racisme puisqu’elles relèvent de choix d’idées.

Cependant, nous ne sommes pas dupes : l’extrême droite a compris depuis belle lurette son intérêt à ne plus attaquer frontalement l’origine ethnique de ses boucs émissaires. Les fondamentalistes de la politique préfèrent désormais (pour des raisons opportunistes et de respect des lois !) cibler, dans leur propagande populiste, les pratiques religieuses et communautaristes. Le calcul est maléfique : la critique de l’islam du Vlaams Blok/Belang (VB) et autres Front national (FN) cache en effet un racisme endogène. L'objectif de la propagande anti-islam (par exemple) de l'extrême droite vise à maintenir allumée la flamme du racisme, fer de lance de tous les nationalismes. Le VB et les FN alimentent ainsi au sein de la population un sentiment de racisme. Dans l’équipe de RésistanceS, nous le regrettons et nous continuerons à lutter contre ces tentatives. Cependant, nous n’acceptons pas pour autant le « relativisme culturel » et la valorisation dogmatique de la différence au nom du respect des idées.

Aucune idée n’est sacrée ou par nature respectable, car si tous les êtres humains sont égaux en droits et en valeur, il n’en va pas de même des idées. Le respect de la personne humaine consiste à refuser d’imposer ses idées en utilisant la violence, certainement pas à s’interdire tout débat pour éviter de froisser la susceptibilité de son interlocuteur.

Le débat sur le port du voile est respectable car il s’inscrit dans une longue lignée de débats sur le sexisme, sur la place du religieux dans la sphère publique et sur le rôle émancipateur de l’école publique. Tous les militants antiracistes ne sont pas d’accord sur les prises de positions à adopter ; certains voient ce problème comme central dans notre société, d’autres le trouvent monté en épingle. Soit. L’équipe de RésistanceS reflète cette diversité d’avis et si les débats sont animés, nous nous opposons à l'ostracisme, à la condamnation morale et à la mise à l'index de démocrates pensant différemment. Ils sont aussi des militants antiracistes, contre l'extrême droite, pour les droits de l'Homme (et de la Femme !), pour la liberté et la Démocratie. Leurs positions sont dès lors respectables.

Julien Maquestiau
Pour RésistanceS, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite


© RésistanceS – web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne ce mardi 3 juin 2008.


 



© Photo-peinture : Maz-RésistanceS 2008


Introduction ...
Avec la présence de l'écrivaine Nadia Geerts au sein de RésistanceS, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite, ce dernier a parfois été la cible, sur Internet notamment, d'attaques variées de la part de militants islamistes ou pro. Notre erreur : notre compagnonage avec Nadia Geerts ! Cette militante antiraciste et antifasciste de longue date est l'auteure de l'ouvrage « L'école à l'épreuve du voile », publié aux éditions Labor et préfacé par le comédien bruxello-maghrébin Sam Touzani CLIQUEZ ICI

Les combats de Nadia Geerts - pour un Etat véritablement laïque (mais respectueux des religions), pour la fin de la monarchie, pour la république... - sont les siens. Ils sont parfois aussi partagés par une partie de l'équipe de RésistanceS. Une autre s'oppose, par la discussion, à ses prises de position ou aux fondements de ses engagements. Le débat est donc chez nous ouvert dans sa division. Il est traversé par plusieurs «tendances». Ce débat n'est pas monolithique. Aucune langue de bois n'est produite. Aucun évangile ou dogme émis. Imposé...

Afin de mettre les points sur les «i», nous avons décidé d'écrire un texte d'explication au sujet de la polémique née autour du voile à l'école, de la place de l'Islam (et des autres religions) dans l'espace public, de l'islamophobie... Ce texte explicatif (et non justificatif !) est signé par son principal auteur, Julien Maquestiau (par ailleurs enseignant et délégué syndical), au nom de toute l'équipe de RésistanceS qui y a contribué. Ce texte a également été proposé aux lecteurs du quotidien La Libre Belgique ce 3 juin 2008.

Manuel Abramowicz
Coordinateur de la rédaction et de l'Observatoire


Dans l'actualité :

Condamnation sévère contre Daniel Féret : le chef de l'extrême droite belge francophone condamné à un an de prison ferme (02/06/2008)


Consulter le dernier dossier de RésistanceS


CLIQUEZ ICI


La dernière enquête de RésistanceS




POUR BENEFICIER DE NOS SERVICES : QUE FAIRE ?

Soutenez vous aussi RésistanceS...

Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.

Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS !

Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :

n° 310-1618732-82

Avec en communication : « 2 juin 2008 »


... et abonnez-vous gratuitement à sa Newsletter !

Vous souhaitez recevoir des informations sur l'Observatoire de l'extrême droite, le journal RésistanceS et les réactualisations de son site Internet :
=> Abonnez-vous (c'est en plus gratuit, mais cela n'empêche pas de faire un don : revoir ci-dessus) à sa Newsletter : CLIQUEZ ICI

 


Ailleurs sur le Net...

Des membres de l'équipe de RésistanceS sont encore actifs ailleurs sur Internet. Consultez également leur site et blog. Le contenu de ceux-ci n'engage en rien l'ensemble de l'équipe de rédaction de RésistanceS. Les prises de positions sur des sujets d'actualité de ces blogs et sites ne sont en effet pas nécessairement partagées par l'ensemble des rédacteurs de RésistanceS. Mais, il nous semble nécessaire que leurs prises de positions, parfois non conformistes, puissent alimenter le débat démocratique et faire perdurer la liberté d'expression.

 


... et prochainement sur le Net

.