RésistanceS 10-04-2006

Le combat sur le terrain : théâtre antifasciste !

Une pièce pour mobiliser


M L’intrépide, une partition rythmée ponctuée de notes burlesques, nous amène de lieux communs en blagues de comptoirs à la question suivante « Que se passerait-il si l’extrême droite venait à gagner les élections ? »

M., personnage laconique et désillusionné, a perdu les rênes de son destin. Il déambule seul parmi ses contemporains : une mère alcoolique qui le brime, un rabatteur dégoulinant qui se fait appeler l’abbé, une jeune femme digne et mélancolique,… Il côtoie le pire et effleure le meilleur. Jusqu’au jour où il se fait happer par les slogans racoleurs de Liberté Nouvelle… un nouvel horizon se présente alors à M. qui le mènera de façon fulgurante vers un monde crépusculaire.
Mêlant la vidéo, le texte et le chant, cette pièce, écrite pour les comédiens, a pour ambition de mettre en garde le spectateur contre la normalisation des extrémismes qui ne sont plus le fait d’une frange de notre société mais qui recrutent parmi Monsieur tout le monde…C’est une réflexion politique sur aujourd’hui qui se traduit par le rire… un rire qui fait peur.

Tour à tour metteur en scène, auteur, comédien et musicien, Olivier Coyette avait présenté au Poche la saison passée sa deuxième mise en scène La Chambre Noire de François Clarinval.
M L’Intrépide est l’histoire de cet homme, qui bascule lentement vers un « pire », un néant d’aujourd’hui, d’extrême droite.

Quand on parle aux gens raisonnables et cultivés, on constate leur sérénité, voire leur indifférence face à la montée de ce mouvement politique anti-démocratique. « Ils n’arriveront jamais au pouvoir, et, pour l’instant, cela n’empêche pas la terre de tourner… » semble être la réponse générique qui les résume toutes. Bref, l’extrême droite s’est banalisée.
Peut-être ces gens qui ne craignent pas les mouvements extrémistes n’ont-ils jamais été bloqués à l’entrée d’une boîte de nuit à cause de la couleur de leur peau, ou fouillés à Roissy par une dizaine de C.R.S., ou encore inspectés à Paris-Nord par des policiers « vigipirates ».

Avoir vécu ces choses donne envie d’y réfléchir plus longuement.

Olivier COYETTE

Texte de présentation de la pièce de théâtre M l'intrépide figurant sur le site du Théâtre de Poche (voir coordonnées ci-contre).

Texte mis en ligne sur le site RésistanceS (www.resistances.be - Bruxelles – Belgique), le 10 avril 2006.

 

Du 12 avril au 13 mai 2006
à 20 h 30

au Théâtre de Poche

Écrit et mis en scène par :
Olivier Coyette
Asisté de Sarah Crahay

Avec:
Jean-Luc Couchard
John Dobrynine
Philippe Jeusette
Cécilia Kankonda

Piano:
Jean-Marie Dzuba

Scénographie:
Olivier Wiame

Décor sonore:
Guillaume Istace

Création video:
Caroline Cereghetti

Lumières:
Xavier Lauwers

Costumes:
Benoit Coutiez

Le Théâtre de Poche
1A Chemin du gymnase
1000 Bruxelles

(Bois de la Cambre)
info@poche.be

Réservations :
02/649 17 27, reservation@poche.be

Plus d'informations sur M l'intrépide ?
Le site Internet du Théâtre de Poche propose une présentation plus complète de cette exceptionnelle pièce. Sur celle-ci et sur son sujet, la menace de l'extrême droite pour nos libertés, vous y trouverez notamment, dans la rubrique « Presse », un utile dossier pédagogique de 22 pages.
Dans ce dossier, RésistanceS y figure en bonne place.

Pour accéder à la rubrique de M l'intrépide sur le site du Théâtre de Poche : Cliquez ici