RésistanceS 14-12-2006

Négateur connexion

« Rivarol » soutient le négateur-menteur Reynouard

  • Dans un récent numéro de « Rivarol », un appel est lancé pour soutenir Vincent Reynouard, l'un des derniers négationnistes encore en activité. Comme l’a révélé RésistanceS, il fut arrêté le 10 novembre dernier en France.
  • « Rivarol » est un journal d'extrême droite qui a toujours soutenu la négation du génocide commis par la dictature nazie.
  • Cet hebdomadaire bénéficie de plusieurs « amis » (sic) dans notre pays. C'est le cas des intégristes de Belgique & Chrétienté.


Le quotidien La Libre Belgique du 20 novembre 2006 annonçant l'arrestation du négateur-menteur Vincent Reynouard (Image : LLB)


Le 19 novembre décembre, RésistanceS informait en exclusivité de l'arrestation en France de Vincent Reynouard (37 ans). Vivant en « exil » à Bruxelles, depuis le début des années 2000, ce négateur-menteur fut arrêté en France, lors d'une conférence organisée par un groupe néonazi. Immédiatement incarcéré par la justice française, il sortit de prison quatre jours plus tard, mais devra répondre très prochainement de ses actes criminels.

Après l'annonce de son arrestation, les réactions de solidarité à l'égard de Reynouard ont été extrêmement limitées et surtout confidentielles. Habituellement, l'extrême droite se caractérise par une certaine « solidarité nationaliste ». Il faut dire que cet individu est assez « folklorique » et surtout dit tout haut ce que beaucoup pensent en silence, afin d'éviter les foudres de la justice. Ceci explique sans doute le silence actuel des amis et « compagnons de route » de Vincent Reynouard.

Néanmoins, un lecteur courageux du journal néofasciste français « Rivarol » a pris sa plume pour défendre ce nervi « national-socialiste », « révisionniste » et « catholique ''traditionaliste'' » (qualificatifs utilisés par Reynouard lui-même pour s'identifier politiquement).

 

Dans « Rivarol », journal d’extrême droite français

LIBÉREZ VINCENT REYNOUARD !

Voici le contenu du courrier d'un lecteur, un certain Francis C, publié dans une des toutes récentes éditions de « Rivarol » :


« Persécuté depuis la parution de son étude sur Oradour, Vincent Reynouard a été arrêté le 10 novembre alors qu’il tenait une petite conférence sur Paris dans un lieu PRIVÉ. Il a été emmené directement en prison laissant sur place un de ses jeunes enfants (il en a six), que l’un des assistants a pris en charge pour le ramener lundi à son école (*).

Si le révisionnisme avait si peu d’importance, pourquoi un tel acharnement de la police et de la justice? Tout cela est révoltant. »

L'hebdomadaire « Rivarol », en note de bas de page du courrier de son lecteur, précise : « Incarcéré pendant trois jours à Fleury-Mérogis (Essonne) puis transféré à Saverne (Bas-Rhin), Vincent Reynouard a été libéré le mardi 14 novembre, nous apprend son avocat Me Eric Delcroix, mais la procédure continue évidemment ». Eric Delcroix est un habituel des négateurs-menteurs. Cet avocat est lui même engagé dans le combat « révisionniste ». Il est notamment l'auteur du livre « La police de la pensée contre le révisionnisme », publié en 1994.


(*) Il s'agirait de l'école bruxelloise de la Fraternité lefebvriste, école intégriste catholique opposée à l'autorité du Vatican.

Voici une nouvelle preuve de ce que « Rivarol » apporte son soutien à ceux qui tentent de réhabiliter le IIIe Reich hitlérien. Dans ce journal sont régulièrement publiés des articles visant à banaliser et blanchir l'Occupation nazie. Média ultranationaliste, « Rivarol » appuie toutes les initiatives de la « droite nationale », de la plus soft à la plus hard, néonazie comprise. A plusieurs reprises, « Rivarol » a apporté son soutien rédactionnel à Vincent Reynouard et autres membres de la « secte négationniste » auquel il appartient.

En Belgique aussi ?
Cet appel à la solidarité avec ce négateur-menteur, publié dans « Rivarol », n'est dès lors que logique. Cependant, désormais, la proximité avec Reynouard dérange fortement. Ainsi, après la publication dans le quotidien La Libre Belgique (du 20 novembre dernier) d'un article sur son arrestation en France et le mention de sa tentative supposée de se rapprocher de la Fraternité Saint-Pie X et de Belgique & Chrétienté (B&C), cette association a vigoureusement réagi.

Dans un droit de réponse envoyé à La Libre Belgique, l'association intégriste belge écrit :

« Cet article contient un amalgame scandaleux visant à nuire à l’asbl “Belgique & Chrétienté”. Par le présent droit de réponse, l’asbl “Belgique & Chrétienté” tient à déclarer avec vigueur qu’elle n’a jamais entretenu de relations de quelque ordre que ce soit avec M. Reynouard. Jamais M. Reynouard n’a été membre de “Belgique & Chrétienté”. Jamais M. Reynouard n’a assisté à une quelconque réunion organisée par “Belgique & Chrétienté”. Nulle personne soucieuse de la vérité ne peut prétendre qu’il existerait un quelconque lien entre M. Reynouard et “Belgique & Chrétienté” ».

La Libre Belgique publiera ce démenti. Le droit de réponse de Belgique & Chrétienté fut en outre posté dans son entièreté sur deux sites Internet de la droite la plus extrémiste, celui de « Novopress Belgique » et sur celui du groupuscule Nation, fondé par l'un des ex-chefs des néonazis et antisémites belges. Novopress comme Nation sont des structures qui font partie de la « mouvance identitaire », à l'instar d'Alain Escada, le président de B&C. Ce dernier et son association sont aussi devenus au fil des années les principaux « amis » (sic) de « Rivarol » en Belgique. Et jamais Escada et B&C n’ont remis en cause la ligne éditorial de ce journal.

Une chose est sûre, même si Reynouard n'a jamais été, selon les affirmations de B&C, à l'une de ses réunions publiques, celui-ci fréquente néanmoins la même mouvance politico-religieuse, animée entre autres par la Fraternité Saint-Pie X (FSP X). B&C est entièrement liée à cette Fraternité. Un des collaborateurs de « Pour qu’Il règne », le journal de la FSP X, est par ailleurs pour sa part un proche des premiers réseaux négationnistes, ceux qui ont précédé les activités criminelles de Vincent Reynouard. Comme par hasard…


Résumons
• B&C affirme n'avoir aucun lien direct avec le négationniste Vincent Reynouard.
• Ce dernier fréquente la même mouvance politico-religieuse, intégriste catholique, que B&C.
• Ses activités négationnistes – comme celles d'autres négateurs-menteurs (Robert Faurisson, Ernest Zündel, Siegfried Verbeke...) - sont également soutenues par le journal « Rivarol ».
• « Rivarol », hebdomadaire d'extrême droite français aussi diffusé en Belgique, bénéficie chez nous de partisans inconditionnels.
• Parmi eux : Belgique & Chrétienté.
• B&C organisait en 2005, notamment, une conférence de Camile Gallic, la directrice de « Rivarol ». En présence de sa dessinatrice, Chard, qui vient d'obtenir (indépendamment de sa volonté, dit-elle désormais) le deuxième prix à un concours négationniste organisé par les autorités intégristes iraniennes.
• Le soutien de B&C à « Rivarol » semble être inconditionnel, puisque aucun texte ou déclaration de B&C ne remet en cause la ligne éditoriale de « Rivarol ».
• En soutenant de la sorte – et sans mise en garde - cet hebdomadaire pro-négationniste, B&C permet indirectement le soutien aux négateurs-menteurs, dont Vincent Reynouard.


Concluons
Si Belgique & Chrétienté rejette tout soutien à Vincent Reynouard et au négationnisme – c'est-à-dire pour rappel : la négation des crimes contre l'Humanité commis par la dictature nazie, dont le génocide des Juifs européens -, cette association doit dès lors cesser tout soutien à « Rivarol », puisque celui-ci soutient les négateurs.

Nous attendons donc avec impatience la réponse de Belgique & Chrétienté. Parce que, la poursuite de son soutien à « Rivarol » prouverait, une fois de plus, la vraie nature idéologique de cette association BCBG de la « droite catholique ».

Alexandre VICK


© RésistanceS – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le 14 décembre 2006


 

Le négateur-menteur Vincent Reynouard, lors d'un « congrès » négationniste, en 2002, en Flandre. Ses « compagnons de route », français et belges, sont très discrets aujourd'hui (document photographique : RésistanceS).


Sur RésistanceS.be, pour plus d'information

Sur Vincent Reynouard,
lire nos articles :

Le dirigeant négationniste Vincent Reynouard (VHO) arrêté en France – Informations exclusives de RésistanceS (19/11/06)

Le Who’s who du « réseau Reynouard » - Enquête sur les derniers négateurs-menteurs (19/11/06)

Sur Belgique & Chrétienté, lire notamment nos articles suivants :

Belgique & Chrétienté, le rendez-vous de la ''vraie droite belge''

• Plainte contre Belgique & Chrétienté et Nation

Le retour des fous de Dieu…