[HOME] [INFOS] [SECTES]

 

Communiqué de presse de RésistanceS (www.resistances.be)

Bruxelles, le 24 septembre 2003

La secte de scientologie recrute à la sortie des écoles !

Nous interpellons le gouvernement fédéral et le Parlement… Avant qu’il ne soit trop tard !

Installé depuis quelques jours rue de la Loi, non loin des institutions européennes, la secte de scientologie ne compte visiblement pas se contenter de recruter de nouveaux adeptes parmi les fonctionnaires européens en quête de renouveau spirituel.

Ce mercredi 24 septembre, c’est en effet à la sortie d’un lycée renommé situé dans le même quartier que des scientologues ont distribué des brochures pseudo-didactiques où les droits de l’homme, la lutte antifasciste, les Nations Unies et jusqu’à Martin Luther King, Gandhi ou Voltaire servent de caution morale bien involontaire à feu Ron Hubbard – le gourou historique des scientologues - et à sa clique, le tout sur fond de brochure d’information aux couleurs de l’Europe; avec un titre servant de camouflage aux « intoxications scientologues » : « Un guide vers la paix par l’acquisition des droits de l’homme ».

scientr01.jpg (39842 bytes)

scientr02.jpg (32267 bytes)

scientr03.jpg (27039 bytes)

Tracts diffusés par l'église de la Scientologie

 

Après les fonctionnaires européens, c’est donc les lycéens que la scientologie a résolu de tenter de capturer dans ses filets. De jeunes adolescents de 12 ou 13 ans, pour certains, sont pris pour cible par le biais d’un procédé particulièrement vicieux qui consiste à présenter Ron Hubbard et les adeptes de sa secte comme les militants infatigables de la défense des droits de l’homme.

L’offensive de ces sectaires politico-religieux continue, à n’en pas douter. Sans doute même ne fait-elle que commencer

C’est pourquoi, le réseau antifasciste RésistanceS (www.resistances.be) lance un nouvel appel à la vigilance et à la lutte contre les organisations sectaires qui menacent nos démocraties. Il est grand temps que le monde politique belge et européen passe à son tour à la contre-offensive pour faire barrage aux ennemis de la Liberté.

L’amalgame effectué par la scientologie ne doit pas nous faire oublier qu’il n’est pas de compromis possible entre les adeptes de la manipulation mentale et de l’escroquerie organisée et les défenseurs des droits de l’homme. D’autant plus que ce groupe international reste considéré comme une secte et que notre justice poursuit sa succursale belge, notamment, comme association de malfaiteurs…

Il est temps que celle-ci cesse ses activités nocives sur la voie publique.

RésistanceS interpelle donc le gouvernement belge et le Parlement pour que des actions concrètes, au même titre que celles menées contre le racisme et l’extrême droite, se planifient… Avant qu’il ne soit trop tard !

Pour l’équipe de RésistanceS,

Nadia Geerts et Manuel Abramowicz

Pour plus d’informations sur la secte de scientologie :

sectelogmy.jpg (25903 bytes)

[HOME] [INFOS] [SECTES]