[HOME] [INFO]

 

Une galaxie nocive et tentaculaire

Les multiples visages
de la scientologie

La scientologie est une secte organisée au niveau international. Elle est active sur l’ensemble des continents et agit souvent derrière des sociétés et organisations « écrans ». Dans un but soi-disant commercial ou social. RésistanceS vous propose un « voyage » dans la « galaxie scientologue ». Pour encore mieux la traquer…

Aux Etats-Unis, la secte de scientologie a pignon sur rue
(photo : Manuel Abramowicz)

Applied scholastics
Ce pseudopode de la scientologie s’est donné pour objectif d’opposer à la « médiocrité de l’enseignement moderne » un projet pédagogique inspiré de Ron Hubbard. La Belgique a abrité plusieurs écoles de cette obédience ; l’une d’entre elles, Creatief Onderwijs à Anvers, pourrait encore être en activité.

Aristote
Sous ce nom se cache le centre financier de la scientologie belge. Il se situe au Luxembourg, où il a été fondé en 1989. il gère plusieurs sociétés liées à la scientologie, dont U-Man.

Association for better living and education (ABLE)
Existe depuis 1988. C’est la principale société-écran de la scientologie. Elle chapeaute la plupart des associations reprises ci-dessous.

Commission des Citoyens pour les droits de l’homme (CCHR)
Existe officiellement depuis 1969, et en Belgique depuis 1993. Elle s’attaque aux « violations des droits de l’homme » dont sont victimes, selon elle, les sectes, et mène par ailleurs campagne contre la psychiatrie, responsable, selon les scientologues, de nombreuses violations desdits droits, mais à laquelle la scientologie reproche plus probablement d’avoir vu clair dans son jeu dès les débuts de la fumeuse « dianétique », théorie scientologique par excellence.
Signalons encore, au rang de la soi-disant promotion des droits de l’homme, la revue Freedom, entièrement consacrée au sujet. En français, cela donne le site internet « Ethique et Liberté ». Ou l’art de faire dire aux mots le contraire de ce qu’ils signifient…


Criminon
Association de réhabilitation des criminels. Elle recrute bien évidemment en milieu carcéral et lutte contre ce qu’elle appelle les ravages de la psychiatrie. Elle se targue d’éviter dans la plupart des cas la récidive, mais les chiffres officiels à ce sujet restent introuvables. Selon nos informations, Criminon n’agit pas (encore) en Belgique.

Narconon
Nom d’un soi-disant programme de lutte contre la toxicomanie. Depuis 1966, il axe sa méthode sur le simpliste « Just say not » (« Dites simplement non »), refuse l’utilisation de produits de substitution et pratique les traditionnelles méthodes de communication scientologiques sensées aider le toxicomane à s’ouvrir vers l’extérieur. Les liens de Narconon avec la scientologie ayant fini par éclater au grand jour, l’association agit également sous le nom de « Non à la drogue, oui à la vie ». En tant qu’association sans but lucratif (asbl, en France équivalent des « associations loi 1901 »), Narconon n’a existé en Belgique que de 1982 à 1988.

Sur Narconon en particulier, lire notre article : « Les dernières intoxications de la scientologie »

U-Man
Société qui propose des tests de personnalité censés détecter à coup sûr les « loups » parmi le troupeau d’ « agneaux » qu’abrite une entreprise. Elle propose également des stages de formation aux entreprises.

The way to happiness (en français : le chemin du bonheur !)
Se présente essentiellement sous la forme d’un petit livret aux objectifs très simples: lutter contre la décadence morale et le matérialisme de notre société. La scientologie se vente d’avoir ainsi créé le premier code moral non inspiré par une source religieuse.

World institute for scientology enterprises (WISE)
Réunit les chefs d’entreprise convertis aux méthodes scientologues, qu’ils appliquent à l’intérieur de leur société. WISE a pour ambition de « mettre la technologie de l’administration de Ron Hubbard à la disposition du monde des affaires ». Elle décharge également les Eglises de scientologie de tout ce qui n’est pas à proprement parler spirituel. Et bien sûr, elle permet à la scientologie de recruter dans le monde des affaires…

Outre cette série d’associations, la secte s’est encore dotée d’autres structures paravents. Lui permettant d’agir dans l’ombre et d’encore mieux infiltrer le monde économique, culturel et politique.

Nadia GEERTS

Sources :
Alain Lallemand, « Lutte contre la drogue, réinsertion des détenus, gestion des entreprises : les adeptes de Ron Hubbard sont multicartes », « Le Soir », 5 octobre 1999.

Commission d’enquête parlementaire belge sur les pratiques illégales des sectes – Eléments d’information fournis lors des auditions à huis-clos : Eglise de Scientologie, 28 mars 1997, http://www.reseauvoltaire.net/article3207.html

© RésistanceS – Belgium - 29 janvier 2004.

 

 

 

Plus d’informations sur ce sujet ?

Consulter les articles sur la scientologie dans notre dossier sur les sectes.