RésistanceS 02-12-2007

Prosélytisme & propagande masquée


Scientologie cherche « femmes actives »…


C’est un curieux mail qui est arrivé vendredi dans la boîte de réception de la rédaction de RésistanceS, venu d’une certaine Monique… Une lettre adressée aux femmes qui se sont déjà retrouvées dans une « position stressante » : manque de temps, difficultés à concilier vie familiale et vie professionnelle, sollicitations des enfants, difficultés de communication... Heureusement, « quelque chose peut y être fait !»

 


Entrée du siège bruxellois et européen de la Scientologie © Photo Manuel Abramowicz – RésistanceS


Suit la présentation d’un atelier « Femmes actives » (sic) destiné à aider les malheureuses qui doivent «être disponibles pour leur travail alors qu’il y a tant de choses à faire pour le mari, les enfants, la maison, la voiture,… » à mieux gérer le temps, le stress et la communication. Le tout pour la modique somme de 90 euros, comprenant les pauses café et un lunch-sandwiches…

Et puis une petite phrase anodine : « Au programme, des outils directement applicables à la vie, basés sur les méthodes du système de gestion Hubbard ».

Hubbard ? Hubbard comme Ron Hubbard, fondateur de l’« Eglise » de scientologie ? Manifestement oui, puisque le signataire du mail n’est autre que Marc De Turck, scientologue bien connu et époux de Monique De Turck (voir l'article de RésistanceS : « Un ''hostile caché'' chez U-Man » ). Sa carte de visite mentionne par ailleurs qu’il est fondateur de IDEAS Intl, une société sur le site de laquelle on retrouve le Wise (c’est-à-dire le World Institute for Scientology Enterprise) et l'« Hubbard management system ».

Satellite de la scientologie
Une fois de plus, la scientologie avance masquée, comme lorsqu’en septembre dernier, elle avait réussi à faire accueillir une exposition en plein cœur de la Galerie Louise (dans un quartier huppé de Bruxelles). Une exposition où elle réglait ses comptes avec la psychiatrie, qu’elle accusait de tous les maux avant d’inviter les visiteurs à ouvrir leur portefeuille pour aider à lutter contre ce fléau. L’exposition était organisée par la « Commission des citoyens pour les droits de l'homme », un des nombreux satellites de la scientologie.

Rappelons qu’au même mois de septembre, la presse annonçait que 14 personnes, morales ou physiques, étaient poursuivies devant les tribunaux belges. Motifs ? Notamment extorsion de fonds, escroquerie, exercice illégal de la médecine, association de malfaiteurs, et organisation criminelle.

Autant savoir, avant de s’adresser aux services d'IDEAS Intl… actif pour le bien des femmes, façon «sciento »...

Nadia Geerts

© RésistanceS – Observatoire belge de l'extrême droite et des mouvements sectaires – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le 2 décembre 2007.



Plus d'infos?
CLIQUEZ sur l'image ci-dessus pour accéder à nos dossiers sur les sectes.


Nos derniers articles sur la Scientologie

La justice contre la « Sciento » : les revers de la Scientologie

Scientologie, Tom Cruise et nazisme


Nos plus récents articles mis en ligne (en octobre et novembre 2007) :

Daniel Féret perd son Front : le putsch anti-Féret a réussi

Daniel Féret, un « gourou » en voie d'extinction

Le FN-Delacroix en voie de développement

Le journaliste antifasciste Walter De Bock est mort

Le négateur Reynouard n'est pas seul...

Prison ferme pour avoir nié la Shoah

Belgium : a playground for Nazis

Le point sur Georges-Pierre Tonnelier

Le VMO, toujours un exemple pour le Vlaams Belang

Le journaliste Mehmet Koksal agressé à Bruxelles par les Loups gris, organisation fasciste et raciste turque

Des sarkozystes belges rejoignent Nation