[HOME] [INFO]

 

U-Man et la scientologie :
la théorie des « instigateurs cachés »

Un vent favorable nous a permis de consulter un échantillon de la prose scientologique. Un syllabus axé sur le développement des techniques de communication qui se conclut sur une curieuse théorie qui en évoque d’autres : la « loi de la troisième partie ». Edifiant de simplisme.

Les bureaux de U-Man à Malines (Photo N. Geerts)

« L’Histoire nous donne une opinion très faussée du passé car elle nous est racontée en fonction des récriminations de deux adversaires, et on n’y a pas identifié la troisième partie. On devrait y lire « les instigateurs cachés » plutôt que « les causes sous-jacentes » de la guerre. Aucun conflit n’est insoluble, à moins que les véritables instigateurs ne demeurent cachés ».
Ces véritables instigateurs, ils sont partout, et responsables de presque chacun des conflits que nous vivons, que ce soit entre partenaires d’un couple, dans un groupe ou entre nations. Mieux encore : ce partenaire n’est pas une idée, une valeur, une « raison » : c’est obligatoirement un individu ou un ensemble humain. Et de citer, à l’appui de cette thèse rocambolesque, l’exemple de l’Allemagne finançant Lénine pour qu’il ourdisse la révolte russe de 1917. Ainsi donc, le conflit entre le gouvernement russe et les forces révolutionnaires avait un « véritable instigateur » sans lequel les deux parties auraient pu s’entendre : l’Allemagne.
Les exemples relatifs à des conflits entre personnes sont tout aussi simplistes. Vous ne vous entendez plus avec votre épouse ? Cherchez l’amant ! Deux fermiers traînent une querelle depuis des années ? Cherchez le banquier véreux qui les monte l’un contre l’autre en coulisse !

Une théorie du bouc émissaire commune à l’extrême droite et à la Scientologie
On comprend mieux, à la lecture de ces thèses abracadabrantes, la séduction réciproque qui semble s’exercer entre l’extrême droite et la scientologie. Tous deux se nourrissent du fantasme d’un monde simple, si simple qu’il suffit d’y pointer un doigt vengeur sur le véritable coupable – forcément extérieur à nous –, le bouc émissaire : l’immigré, le Juif, le Wallon-profiteur-et-fainéant, le monde politique corrompu, les juges vendus, sans oublier l’inévitable « complot judéo-maçonnique » qui fait toujours recette dans ces milieux-là. Attention : la chasse aux sorcières est lancée !


Nadia Geerts – 22 mai 2004

© RésistanceS – Bruxelles – Belgique

Lire aussi sur U-Man

La Communauté flamande subsidie
une formation dispensée par une société satellite de la secte de scientologie !

Un « hostile caché » chez U-Man
On ne critique pas impunément la scientologie ! NOUVEAU (18/06/04)

sur la Scientologie, voir aussi notre dossier sectes