RésistanceS 22-12-2006

Information exclusive de RésistanceS – L'Observatoire belge de l'extrême droite


Sarkozy et l'UMP récupérés par l'extrême droite belge ?


Depuis quelques semaines, une nouvelle formation politique s'active en Belgique : l’Union pour un mouvement populaire (UMP). L'UMP-Belgique se revendique directement de l'UMP française, le parti fédérateur de la droite d'Outre-Quiévrain présidé par Nicolas Sarkozy. Derrière les Belges de l'UMP : des dissidents de Force nationale, un parti d'extrême droite formé d'anciens dirigeants du Front national. L'UMP officielle proteste aujourd'hui sur « RésistanceS.be » contre cette supercherie. Des poursuites judiciaires pourraient être entamées très prochainement contre les usurpateurs belges du « sarkozisme ».


Nicolas Sarkozy et son UMP : des modèles pour l’extrême droite belge en dissidence ?


Jusqu’à présent, l'UMP-Belgique n’est présent sur Internet que via un blog et un site, très amateurs de surcroît. Leur style – tant sur le fond que sur la forme - laisse supposer qu'il s'agit d'un énième groupuscule... d'extrême droite. En effet, l'Union pour un mouvement populaire (UMP) a été fondée par Pierre d'Ans, l'ancien leader liégeois de Force nationale (FNationale). Apparu en 2005, Le FNationale est une dissidence du Front national (FN) de Daniel Féret. Ce nouveau « FN » tenta de supplanter, aux élections communales du 8 octobre dernier, le « FN féretiste », sans succès. Il arrivera néanmoins à la deuxième place du « hit-parade facho-francophone », après le FN et avant le Front nouveau de Belgique.

Les scores de FNationale furent en-dessous des espérances et le résultat interne fut immédiat : le nouveau parti vola en éclat le lendemain des élections. Pierre d'Ans et cinq de ses partisans claquèrent la porte de ce FN bis pour fonder l'UMP-Belgique. Qui se revendique comme étant la section belge de l'UMP de Nicolas Sarkozy.


Banner du site Internet de la fausse UMP-Belgique.

Fausse UMP et vrais usurpateurs !
Pour l'heure, ces partisans autoproclamés du « sarkozisme » planifient leur structuration organisationnelle avec beaucoup d'ambition : phagocyter le Mouvement réformateur (MR) et le Centre démocrate humaniste (CDH). La droite extrême a toujours été constituée de rêveurs... Outre cette « folie des grandeurs », l'apparition de l'UMP-Belgique est une initiative bien entendu totalement indépendante de l'UMP officielle. Cette dernière devrait réagir vigoureusement contre les usurpateurs belges. Notamment via la section de l’UMP active en Belgique qui rassemble des citoyens français vivant dans notre pays.

 

Les projets de logos pour la fausse UMP-Belgique, proposés par certains de ses premiers adhérents.

La rédaction de « RésistanceS.be » a d'ailleurs été contactée il y a quelques jours par un membre du bureau politique de la section belge de l'UMP au sujet de la fausse UMP-Belgique. Il nous précise à son sujet :

« depuis quelques semaines, des rumeurs tout d'abord, des courriels ensuite, nous ont appris que des citoyens belges entendaient créer un nouveau parti qui porterait également le nom de l'UMP. Ces gens, avec lesquels nous n'avons absolument rien en commun, plagient notre acronyme et s'emparent également de notre logo et de nos couleurs. Ils n'hésitent pas aussi à se réclamer de Nicolas Sarkozy et laissent sous-entendre qu'ils sont en relation étroite avec leur "grande soeur" française ! ».

Ce responsable de l'UMP-Belgique précise encore :

« ils ont aujourd'hui acheté deux noms de domaine (pour leur site Internet). N'hésitez pas à les consulter et à en analyser le contenu, c'est édifiant. (...) il s'agit ni plus ni moins d'une tentative, adroite il est vrai, de faire renaître sous un autre nom l'extrême droite francophone belge et ainsi abuser tant les citoyens belges qui auraient des sympathies vis-à-vis de la France que nos propres concitoyens ».

 


Le logo de la vraie UMP-Belgique.


Refusant tout amalgame avec l'extrême droite, les responsables de l'UMP-Belgique ont immédiatement informé la direction de leur parti, à Paris. Une procédure judiciaire devrait prochainement être engagée à l'encontre de la fausse UMP belge. Un nouveau procès en perspective contre l'extrême droite francophone ? Certainement. Et à suivre alors sur RésistanceS.be.


Alexandre VICK

© RésistanceS – www.resistances.be – info@resistances.be – Belgique / Bruxelles - 22 décembre 2006.

 

UMP-Belgique = dissidence FN

La fausse « UMP-Belgique » a été fondée par des anciens de Force nationale. Au sujet de ce parti d'extrême droite, lire sur RésistanceS.be :

Les premiers élus de Force nationale

Les huit enseignements des élections 2006

Le Front national n’existe plus au Sénat !

Daniel Féret et « son FN » : une espèce en voie de disparition ?