RésistanceS 15-09-2006

 

Après ses chroniques "Vive la liberté " "Et si le MRAX faisait fausse route ?", Nadia Geerts, chroniqueuse pour RésistanceS, poursuit et approfondit sa réflexion sur le voile à l'école dans un livre, L'école à l'épreuve du voile, paru en septembre 2006 aux éditions Labor, collection Quartier Libre, et préfacé par Sam Touzani.

Que signifie le voile ? Est-il l’expression d’une aliénation sexuelle ou religieuse, ou au contraire l’instrument d’une difficile émancipation ? Peut-on le réduire à un signe d’appartenance culturelle et le traiter comme une simple pièce de vêtement ?
Quel est le rôle de l’école, et particulièrement de l’école officielle ? Quelles rapports doit-elle entretenir avec le phénomène religieux ? Quelle place doit-elle réserver aux rites, pratiques et croyances ?
Quelle doit être l’attitude de l’Etat face à ces questions ? Faut-il légiférer pour harmoniser, ou conserver à chaque école la liberté d’élaborer son propre règlement d’ordre intérieur en la matière ? Comment concilier liberté religieuse et défense de valeurs spécifiques ?

Si la question du port du voile à l’école déchaîne tant de passions, c’est sans doute qu’il soulève des questions bien plus fondamentales. Soumission de la femme, communautarisme et multiculturalisme, islam radical, laïcité de l’Etat, école pour tous, liberté d’expression, …
Au cours de l’histoire, nous sommes passés de la toute-puissance du religieux à sa progressive mise à l’écart ; il n’en a pas moins cessé de bénéficier, telle une très vieille dame, de la respectueuse considération de la société civile.
Il est grand temps, pourtant, que nos sociétés se libèrent de leur complexe vis-à-vis du religieux, et qu’elles le considèrent enfin comme ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être : un simple ensemble de coutumes et de croyances, qu’il n’y a pas lieu de fétichiser.
Il s’agit pour l’Etat, et plus encore peut-être pour l’école, de développer de toute urgence, vis-à-vis du phénomène religieux, non pas une animosité combative et revancharde, mais une saine indifférence. Car l’école, lieu d’instruction et d’émancipation, a pour mission de former des hommes et des femmes libres et égaux, autant que possible débarrassés de leurs préjugés, autant que possible ouverts sur le monde.

Nadia Geerts enseigne la morale dans un établissement bruxellois. Agrégée en philosophie de l’Université de Bruxelles (ULB) en 1991, elle est l’auteur de Baudouin sans auréole (2003). Elle est également militante au sein de RésistanceS et préside Le Cercle républicain.

Nadia Geerts, L’école à l’épreuve du voile, Editions Labor, septembre 2006, 12 euro.

 

Deux chroniques de Nadia Geerts au même sujet

Foulard musulman à l'école. Et si le MRAX faisait fausse route ? (septembre 2005)

Vive la liberté ! (juin 2003)