RésistanceS 20-11-2007

Mort d'un ami de RésistanceS


Le journaliste antifasciste Walter De Bock est mort


Ce 20 novembre, en début de soirée, nous avons reçu un appel de l'une des correspondantes de RésistanceS en Wallonie. Pour nous annoncer une triste nouvelle : « Notre ami flamand, Walter est mort ». Walter De Bock était un des premiers journalistes d'investigation spécialistes de l'extrême droite. Il avait à plusieurs reprises soutenu RésistanceS.

Walter De Bock est mort ce mardi, à Louvain, des suites d'une longue et pénible maladie. Lors de ses études en Philosophie à l'Université catholique de Louvain (KU Leuven), il participa comme leader, en 1968, au mouvement de contestation étudiant. Pour son activisme politique, le jeune Walter De Bock sera même exclu par les autorités universitaires, dont son propre père faisait partie ! Il fit ensuite carrière au sein de plusieurs grands titres de la presse flamande : « Vrijdag », « De Morgen »... Walter De Bock deviendra l'un des rédacteur en chef de ce dernier.

Spécialiste de l'extrême droite et journaliste d'investigation hors pair, il est l'auteur de nombreuses enquêtes révélant plusieurs dossiers de l'époque des « années de plombs » qui secouèrent le Belgique dans les années 1970 et 1980. Avec son (et notre) ami Hugo Gijsels, Walter De Bock collabora à plusieurs initiatives éditoriales antifascistes :
« Halte », « CelsiuS » et « RésistanceS ». En février 2004, nous avions publié une interview exclusive qu'il nous avait accordé : « Coup d'Etat en Belgique ? Un journaliste d'investigation témoigne » (voir l'hyperlien dans la colonne de droite).

Il y a plusieurs années, Walter De Bock légua l'ensemble de ses archives à l'Université de Louvain. Aujourd'hui un « Fonds d'archives Walter De Bock » existe à la KU Leuven et permettra à tout jamais l'utilisation à bon escient de la masse documentaire qu'il avait constitué sur les « affaires » qui ébranlèrent la Belgique, il y plus de 20 ans, et les organisations d'extrême droite. Le travail de Walter se poursuivra donc de plus belle.

Walter... merci pour ce que tu fus : un modèle pour les générations actuelles et futures de militants et de journalistes.

Manuel Abramowicz


© RésistanceS – Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le 20 novembre 2007.




 

Walter De Bock, un journaliste et citoyen flamand contre l'extrême droite © Photo : Manuel Abramowicz

 

Walter De Bock sur RésistanceS
Vous pouvez toujours relire en ligne l'interview de Walter De Bock accordée à RésistanceS et publiée le 24 février 2004 :

Interview exclusive sur les « années de plomb belges » - Coup d'Etat en Belgique ? Un journaliste d'investigation témoigne