RésistanceS.be 11-02-2012

Réponses à un groupe sectaire et irresponsable

Relire Malcolm X

Par Mouedden Mohsin

 

 

Les incidents survenus à l’ULB, ce mardi 7 février, lors de la conférence de Caroline Fourest contre l’extrême droite (), ont été vigoureusement dénoncés, également par des Belges musulmans d’origine maghrébine. C’est le cas du journaliste bruxellois Mouedden Mohsin. Voici ci-dessous son article à ce sujet, publié sur Internet sous le titre de «L’irresponsabilité d’un groupe de farfelus à la manipulation de Caroline Fourest ou comment faire le jeu de la laïcité radicale !», et sous le titre «Relire Malcolm X» dans le quotidien Le Soir de ce vendredi.


C’est avec consternation que j’ai pris connaissance comme beaucoup de deux vidéos tournant sur Facebook et Youtube, nous dévoilant une action d’un groupe radical, marginal qui avait pour but de censurer le débat de Caroline Fourest, ce 7 février soir à l’ULB pour ses combats islamophobes.

Mettons les choses au clair. Le groupe radical instrumentalisé semble-t-il par le chercheur Souhail Chichah qui n’est pas à sa première provocation et quelques membres du parti radical Egalité n’est aucunement une action défendant les intérêts de la communauté musulmane. Pire, cette action n’a qu’un objectif : «brasser du vent en vue des élections communales qui auront lieu en octobre 2012».


Burquas bla bla 

A l’appel du chercheur de l’ULB qui invitait ses émules sur facebook à venir éructer les «burquas bla bla», une dizaine de jeunes séduits et instrumentalisés ont dès lors pris le chemin de l’ULB pour en «découdre» avec le symbole de la laïcité radicale en France.

L’action menée est une aubaine pour celle qui pourra ainsi se faire passer pour une victime en rappelant qu’elle combat tous les intégrismes et l’extrême droite. A lire les tribunes offertes à cette dernière et notamment dans le Soir ou elle en profite pour faire un lien odieux entre l’intellectuel Tariq Ramadan, son ennemi de toujours et le groupe d’excités, qui ainsi devient «le bras armé» de l’intellectuel suisse.

Car ne nous y trompons pas. Caroline Fourest est dangereuse, utilisant l’amalgame, le mensonge et la manipulation. Et en tant que telle, on combat ses idées en argumentant, en débusquant son double discours et non en la privant de parole d’autant plus qu’elle pourra aisément passer pour une victime.

Ceux qui lui ont offert cette tribune inespérée sont par conséquent les idiots utiles de l’intégrisme laïc. Madame Fourest reste un danger pour la laïcité, non par son discours qui pourrait sembler consensuel, mais parce qu’elle a été pendant des années, celle qui a allumé les flammes de la haine en France pour stigmatiser les musulmans et l’islam qu’elle amalgame à l’islamisme. Débordée depuis trois ans par sa frange radicale (Riposte Laïque et l’extrême droite, etc…), elle a nuancée son discours depuis qu’elle travaille au journal le Monde et qu’elle est devenue une égérie du combat de la « laïcité contre l’obscurantisme ». Son discours ne trompe personne, récemment elle a fustigé le nouveau président tunisien, le très démocrate et universaliste Moncef Marzouki, lui reprochant d’avoir fait alliance avec le parti islamiste Ennahda et d’avoir ainsi trahit ses valeurs.


Le débat, pas la censure !

Madame Fourest et le groupe radical venu à l’ULB sont les deux faces d’une même pièce. Ils ont besoin l’un de l’autre pour exister.

Cette consternante sortie d’un groupe plus farfelus que dangereux et les instrumentalisations de Madame Fourest sont là pour nous démontrer que la radicalité excessive ou l’on mêle le conflit israélo-palestinien, la laïcité et le sionisme ne sert que les intérêts d’une élite laïciste et de quelques groupes marginaux. Au contraire, combattre les idées de Madame Fourest sur son terrain, en privilégiant le débat (même déséquilibré), à la censure est un devoir.

Nous ne pouvons pas en même temps reprocher aux ennemis de la liberté d’annuler les conférences de Monsieur Ramadan et en même temps agir de la même façon en ce qui concerne Madame Fourest.

Par conséquent, l’action isolée menée par le petit parti Egalité et Souhail Chichah est une ineptie qui démontre combien le sens des responsabilités manquent cruellement à ceux qui aujourd’hui se considèrent comme le porte-drapeau de la question «palestinienne, de l’islam, de l’anti-racisme et des minorités».


Posture stérile et irresponsable

Ceux qui aujourd’hui pensent rendre service aux musulmans via ce type d’actions, sont à mon sens ses principaux adversaires. Utilisant souvent le discours de feu Malcolm X, certains au sein de ce groupe ferait mieux de relire la biographie et l’histoire de ce grand monsieur. Le groupe radical ayant sévit à l’ULB ressemble plus à une secte des Blacks Muslims qu’au noble combat du frère Malcolm qui comprit à la fin de sa vie, et c’est une des raisons de son assassinat, combien la radicalité outrancière servait les intérêts du pouvoir blanc.

En comprenant cela et en prenant ses distances avec la secte d’Elijah Muhammad, il venait de quitter la posture stérile du radical de service, à celui du musulman responsable et universaliste. Apparemment, les émules de Souhail Chichah n’ont pas encore saisi la subtilité et la pensée profonde du frère Malcolm. En plus d’être irresponsable, le groupe manque apparemment de culture militante.

Mouedden MOHSIN

Article republié sur RésistanceS.be avec l’aimable autorisation de son auteur. Le sur-titre, le chapeau, les sous-titres et les illustrations sont de RésistanceS.be.


© Mouedden MOHSIN – Article mis en ligne sur www.resistances.be le 11 février 2012.

 

 

 

 

 


Souhail Chichah and C° contre les musulmans ?

Le chercheur Souhail Chichah et ses «amis» présents à l’Université Libre de Bruxelles (ULB), ce mardi 7 février, pour empêcher la journaliste Caroline Fourest de s’exprimer (CLIQUEZ ICI ) se présentent comme des militants dénonçant l’«islamophobie» (sic) et le racisme anti-musulmans ? Notamment portés, selon eux, par la journaliste et militante laïque française Caroline Fourest.

De très nombreux musulmans ont été outrés que l’on parle en leur nom et de cette façon. Chichah, aujourd’hui alias «Souhail Abdellah», ne représente qu’une extrême minorité qui hélas est néfaste à l’ensemble de la population arabo-musulmane de Belgique.

Des musulmanes et musulmans (connus et moins connus) se sont exprimés sur Internet et dans la presse belge pour dénoncer les méthodes de Souhail Chichah, qui se revendique lui non pas comme un musulman mais un athé …

(M.AZ)



Qui est Mouedden Mohsin ?

Consultez son blog CLIQUEZ ICI


 
Lire sur RésistanceS.be

Interview de Manuel Abramowicz (RésistanceS.be) dans le quotidien Le Soir

 

Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite. Pour la reprise de nos informations sur des sites Internet, veuillez faire un hyperlien vers notre site : www.resistances.be



Campagne « Extrême droite : ils se trompent de colère ! »

Depuis le mois d'août 2008, RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire de l'extrême droite, anime une campagne d'information pédagogique en direction des électeurs et des militants d'extrême droite !

Pour plus d'information et la soutenir CLIQUEZ ICI


Comité de soutien de l'asbl RésistanceS



Pour bénéficier de nos services :
que faire ?

Soutenez vous aussi RésistanceS.be !
Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.
Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS.be !
Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :

n° 310-1618732-82
IBAN : BE25 3101 6187 3282

Avec en communication : « Don 2012 »

... et abonnez-vous gratuitement à sa Newsletter !
Vous souhaitez recevoir des informations sur l'Observatoire de l'extrême droite, le journal RésistanceS.be et les réactualisations de son site Internet :
=> Abonnez-vous (c'est en plus gratuit, mais cela n'empêche pas de faire un don : revoir ci-dessus) à sa Newsletter : CLIQUEZ ICI




Affiche de la campagne d'information 2009 de RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite © asbl RésistanceS.be 2011