RésistanceS.be 28-02-2012

Pour en finir avec les impostures


Dieudonné est-il d'extrême droite ?


En mars et en mai prochain, Dieudonné sera de retour en Belgique, pour deux spectacles, l’un à Liège (à la Fabriek), l’autre à Bruxelles (à la salle Birmingham palace, à Molenbeek). L’humoriste français reste au centre de nombreuses polémiques pour ses actions et provocations politiques, notamment en compagnie de racistes anti-Juifs, de négationnistes et de dirigeants du Front national français. Mais Dieudonné est-il pour autant d’extrême droite ? Nous avons consulté le Net et trouvé deux réponses opposées à cette question essentielle. Les voici.

 


NON pour Olivier Mukuna
Ancien journaliste, il est depuis devenu le principal propagandiste pro-Dieudonné en Belgique. Membre d’une mouvance sectaire, Olivier Mukuna a pris la défense de ladite «Burqa Bla-Bla» qui s’est déroulée le 7 février dernier à l’Université Libre de Bruxelles (ULB ) en diffusant un texte digne de la propagande d’ultra droite des années 1930, truffé d’insultes, de mensonges et de contre-vérités. A la question «Dieudonné s’est-il rapproché de l’extrême droite ?», lors d’un entretien accordé avec le site Agora vox, l’ami belge de l’humoriste français répond :

«Non, ce courant politique est éloigné de ses influences et de ses idéaux. En France, ce que beaucoup ne semblent pas comprendre, c’est que Dieudonné est un véritable républicain. Un citoyen français qui prend au mot la promesse de ’’liberté, d’égalité et de fraternité’’ pour la renvoyer à celles et ceux qui la trahissent

Extrait d'une interview d'Olivier Mukuna publiée sur le site Agora vox le 11 avril 2009. Pour lire l'intégralité de cet entretien ).

 

 



OUI pour les Indigènes de la République
Mouvement et parti politique français constituant «un espace d’organisation autonome de tous ceux qui veulent s’engager dans le combat contre les inégalités raciales qui cantonnent les Noirs, les Arabes et les musulmans à un statut analogue à celui des indigènes dans les anciennes colonies» (extrait de sa présentation officielle). Le mouvement/parti des Indigènes de la République (MIR/PIR) rassemble des jeunes issus des immigrations et des banlieues populaires. Il est connu pour son positionnement radical sur l’intégration des étrangers, le colonialisme, le sionisme et le racisme.

«Piégé par ses propres délires, par les encouragements de ses ’’conseillers’’, pseudo-antisionistes, et par l’hostilité que lui ont manifesté la plupart des forces politiques en France, Dieudonné a franchi un cap décisif, peut-être irrémédiable, en s’alliant dans le cadre d’une liste dite antisioniste (NDLR : lors des élections européennes de 2009) avec des personnalités douteuses dont certaines sont directement issues de l’extrême droite raciste (...).

En s’alliant avec l’extrême droite, quel que soit le visage qu’elle se donne, Dieudonné et ses semblables ("la banlieue s’exprime", Kemi Seba, Centre Zahra, etc...) effacent sans scrupules plus de quarante ans de lutte de l’immigration contre l’extrême droite ; ils insultent la mémoire de tous ceux qui se sont battus contre le colonialisme
».

Déclaration des Indigènes de la République, 20 mai 2009. Pour lire l'intégralité de ce texte .

 


Une question essentielle pour conclure
Olivier Mukuna et tous ceux qui soutiennent (encore) Dieudonné sont-ils donc eux aussi les complices de l’extrême droite ?

A vous d’en juger…

Manuel ABRAMOWICZ

 



Cette photo a été prise au Zénith de Paris, en décembre 2006. L’humoriste raciste Dieudonné s’y trouve en bonne compagnie avec Alain Soral (alors membre de la direction du Front national), Bruno Gollnisch (ex-numéro deux du FN, proche des intégristes catholiques et partisan du négationnisme), Frédéric Chatillon (ancien dirigeant du GUD et actuel conseiller en communication de Marine Le Pen), Jany Le Pen (l’épouse du président-fondateur du FN français)... Depuis lors, Dieudonné est resté un « compagnon de route » de l’extrême droite, notamment anti-musulmane © Photo Réflexe No Pasaran

 

 

Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite.

 

© RésistanceS.be – web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le 28 février 2012.

 

 

 



En Belgique, il existe aussi quelques disciples de Dieudonné…


PLUS D’INFOS ?

Pour en savoir plus sur les liens de Dieudonné avec l’extrême droite

CLIQUEZ ICI

 

Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite. Pour la reprise de nos informations sur des sites Internet, veuillez faire un hyperlien vers notre site : www.resistances.be



Campagne « Extrême droite : ils se trompent de colère ! »

Depuis le mois d'août 2008, RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire de l'extrême droite, anime une campagne d'information pédagogique en direction des électeurs et des militants d'extrême droite !

Pour plus d'information et la soutenir CLIQUEZ ICI


Comité de soutien de l'asbl RésistanceS



Pour bénéficier de nos services :
que faire ?

Soutenez vous aussi RésistanceS.be !
Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.
Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS.be !
Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :

n° 310-1618732-82
IBAN : BE25 3101 6187 3282

Avec en communication : « Don 2012 »

... et abonnez-vous gratuitement à sa Newsletter !
Vous souhaitez recevoir des informations sur l'Observatoire de l'extrême droite, le journal RésistanceS.be et les réactualisations de son site Internet :
=> Abonnez-vous (c'est en plus gratuit, mais cela n'empêche pas de faire un don : revoir ci-dessus) à sa Newsletter : CLIQUEZ ICI




Affiche de la campagne d'information 2009 de RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite © asbl RésistanceS.be 2011