RésistanceS 24-02-2008

Problèmes endogènes d'identité


Nationalistes serbes soutenus par l'extrême droite belge...



Parmi les quelques centaines de Serbes qui se sont rassemblés ce dimanche 24 janvier au rond-point Schuman, devant le siège bruxellois des autorités européennes, dans le but de protester contre l'indépendance du Kosovo, une "fraction" de l'extrême droite belge était également présente. Etonnant : ses militants sont contre l'indépendance du Kosovo, mais pour l'indépendance de la Flandre. Un problème d'identité ?


Le mouvement Nation, pro-Serbes aujourd'hui, s'oppose contre la récente indépendance du Kosovo. En Belgique, Nation provient pourtant de l'extrême droite pro-indépendantiste flamande et même wallonne (comme le montre cette couverture de l'opuscule néonazi L'Assaut, édité par le groupe du même nom) © Document-montage : RésistanceS asbl.


Un membre de l'Observatoire belge de l'extrême droite, présent en "observation" au cœur de cette manifestation anti-Kosovo, a reconnu une petite poignée de militants de Nation parmi les manifestants nationalistes serbes (une centaine de personnes). Fondé en 1999 par des dissidents du Front national (FN) et du Front nouveau de Belgique (FNB), ce mouvement est conduit par Hervé Van Laethem, l'ancien dirigeant-fondateur du groupe l'Assaut, une organisation néonazie active en Belgique dans les années 1980-1990.

Ce dimanche, c'est Hervé Van Laethem en personne qui conduisait d'ailleurs les 4-5 militants du mouvement Nation à la manifestation des nationalistes serbes. Egalement sur place : Pierre d'Ans, l'ancien président-fondateur de l'éphémère UMP-Belgique pro-sarkozyste qui exista durant quelques semaines seulement ! Depuis le naufrage complet de cette pseudo UMP, d'Ans a rallié Nation, faute de pouvoir rejoindre le nouveau Front national. Il est le responsable de la tendance "national-libérale" de Nation, ce qui prouve bel et bien que ce mouvement est un mouvement à droite de l'échiquier idéologique contrairement à ce qu'il tente de faire croire à ses jeunes militants, allergiques aux discours habituels de l'ultradroite...

Oui à la Flandre, mais non au Kosovo !
Pour en revenir au soutien de Nation à la "cause Serbe", il faut savoir que celui-ci organise depuis plusieurs semaines une campagne de propagande pro-Serbes. Plusieurs de ses affiches "Aujourd'hui, le Kosovo ! Demain Bruxelles ?" sont récemment apparues à Bruxelles.

Cette campagne d'affichage et la présence des militants de Nation dans la manifestation nationaliste serbe anti-indépendantiste de ce 24 février démontrent le souhait d'unité des "nationalistes de tous les pays". Mais également les problèmes d'identité de cette mouvance politique qui pourtant s'affirme être la représentante des "Identitaires" belges, européens... Les discours hostiles à l'égard de l'indépendance du Kosovo de cette extrême droite pourraient être considérés comme étonnants. Effectivement, Nation est un mouvement francophone d'extrême droite qui soutient ouvertement en Belgique... les indépendantistes flamands. Depuis très longtemps, il est en contact avec des organisations d'extrême droite du nord du pays, connues pour leur slogan "België Barst !'' (en français : "Que la Belgique crève !"). Hervé Van Laethem personnellement provient du VMO-Bruxelles, la section bruxelloise du Vlaams militanten orde, l'organisation flamingante néonazie de sinistre mémoire pour les francophones et les nationalistes belges.

La présence aujourd'hui de Nation dans une manifestation de nationalistes serbes contre l'indépendance du Kosovo est, dès lors, une preuve de plus du manque d'identité flagrante de ces "identitaires" qui disent "Oui à l'indépendance de la Flandre", mais "non à l'indépendance du Kosovo"... Une fois de plus, l'extrême droite démontre ses problèmes endogènes d'identité.

Alexandre Vick


© RésistanceS – Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le Dimanche 24 février 2008.

 


Manifestants nationalistes néonazis serbes en 2007. En Belgique et ailleurs en Europe, ils sont également soutenus par l'extrême droite
© www.interet-general.info


Lire également sur RésistanceS

Des sarkozystes belges rejoignent Nation

Crise identitaire sur le « sioniste » Faye

Le « mouvement » Nation...